IBM dresse une passerelle entre Cloud et applications historiques

CloudDSIOrchestrationPAASProjets
IBM-Cloud.jpg

IBM lance Cloud Private, une plateforme permettant d’apporter les technologies de conteneurs du Cloud public aux Cloud privés des entreprises.

Comment profiter des avantages du Cloud sans remettre en cause les applications historiques des entreprises ? IBM vient de proposer une réponse : Cloud Private.

Cette nouvelle plate-forme logicielle a été conçue pour « permettre aux entreprises de disposer de fonctions caractéristiques du Cloud dans leurs datacenters afin d’accélérer le développement d’applications », selon la firme technologique pionnière.

Pour cela, IBM Cloud Private s’appuie sur l’orchestrateur de conteneurs open source Kubernetes, supporte les applications Docker mais aussi celles développées à partir de Cloud Foundry, le PaaS (Platform-as-a-Service) qui assure l’interopérabilité des applications entre les différents Cloud publics Microsoft Azure, Google Compute, AWS et, bien sûr, IBM Cloud.

Apporter le Cloud public au Cloud privé

Cloud Private intègre d’autres innovations dont l’automatisation de la gestion du Cloud (lancement, surveillance, gestion des services, garantie des protocoles de sécurité), Security Vulnerability Advisor (pour la sécurisation et le chiffrement des données) et le support des principales infrastructures matérielles : IBM Power Systems, Z et l’offre hyperconvergée avec Nutanix mais aussi les solutions concurrentes chez Cisco, Dell EMC, Lenovo, NetApp et Intel.

S’y ajoute l’intégration avec les services de base de données IBM Db2, PostgreSQL et MongoDB pour tirer parti de l’exploitation des données ainsi que le support d’applications et d’outils de développement.

IBM a ainsi délivré les versions conteneurisées du serveur d’applications Java EE Websphere Liberty, Open Liberty, MQ et Microservice Builder.

Enfin, des outils de gestion et de DevOps optimisés, incluant APM, Netcool et UrbanCode, peuvent être ajoutés moyennant des frais additionnels.

Outre l’optimisation des applications historiques pour le Cloud, IBM Cloud Private permettra, via ses services d’intégration et des API, de tirer parti des services proposés dans des Cloud publics ou des données exploitées dans d’autres zones du datacenter.

Autrement dit, IBM entend apporter les technologies du Cloud public au Cloud privé.

50 milliards de dollars dans le Cloud privé

En guise d’exemple , IBM donne l’exemple d’une compagnie aérienne,  qui pourra porter une application, permettant de suivre les points de fidélité accumulés des voyageurs fréquents dans un environnement de Cloud privé et de la connecter à une deuxième application mobile disponible à travers le Cloud public.

Autre exemple dans le domaine des services financiers : une entreprise pourra conserver les données de ses clients en interne afin de répondre à ses exigences réglementaires et de sécurité, tout en tirant parti des nouveaux outils analytiques ou de machine learning du Cloud public pour affiner ses choix stratégiques.

Big Blue entend notamment profiter de l’attrait du Cloud public des organisations de secteurs très réglementés comme la finance ou la santé, et qui restent attachées à leurs Clouds privés, comme levier de développement.

Selon ses propres estimations, 50 milliards de dollars seront dépensés dans le Cloud privé à l’échelle mondiale en 2017. Un marché qui poursuivra une croissance de 15 à 20% annuelle jusqu’en 2020.

IBM a déjà visiblement convaincu Hertz. « Une stratégie de Cloud public, privé et hybride est essentielle pour que les grandes entreprises passent efficacement des systèmes historiques au Cloud”, avance Tyler Best, DSI du groupe américain  spécialisé dans la location de véhicules.

“Nous ne pourrions pas atteindre nos objectifs technologiques sans le Cloud privé au sein de notre portefeuille global Cloud. »

De son côté, la société Ilmarinen , qui gère les pensions de retraite d’environ 900 000 Finlandais,  projette de lancer Cloud Private en production début 2018 « en tant que plate-forme flexible que l’on peut déployer et gérer derrière notre pare-feu pour créer de nouvelles applications et moderniser les charges de travail traditionnelles », justifie Jani Itkonen, Responsable Production chez Ilmarinen.


Lire également
IBM transporte vos données vers le Cloud dans une valise
VMworld Europe : VMware et IBM renforcent leur alliance dans le Cloud
IBM et Cisco resserrent leur lien à travers un Centre d’Intégration à Montpellier


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur