IBM: serveurs avec Power 5+ et Power 5+ ‘quad core’

Régulations

IBM a annoncé 8 nouveaux serveurs System P5+ et trois nouveaux systèmes qui annoncent le Processeur Power5+Quad Core Module

IBM réagit et anticipe les annonces d’HP et de Sun dans le domaine stratégique et concurrentiel des serveurs haut de gamme.

Le constructeur annonce 8 nouveaux serveurs architecturés autour du processeur Power5+ sous AIX et OpenPowen. Le System p5 510 Express est le nouvel entrée de gamme de la gamme des serveurs Power5+ dual core pour les applications professionnelles Java. C’est un serveur rack 2U qui implémente la technologie Power Virtualization avec le service Web ‘Integrated Virtualization Manager‘. System p5 510Q Express est destiné au Power5+ QCM (Quad Core Module). Ses performances sont fournies par les 4 coeurs emballés dans le même ‘package’ que le dual core. IBM le destine aux traitements transactionnels et aux applications multithreadées de haute performance. Proposés à un prix inférieur eserver p5 520, les System p5 520 Express et System p5 520Q Express ‘desk side’ ou 4U sont plus modulaires que les 510 Express, et selon IBM ils délivrent 90 % de puissance supplémentaire par rapport à leurs prédécesseurs. Mais la principale nouveauté provient du serveur System p5 570, que le Power5+ à 2,2 Ghz destine aux grosses bases de données et aux ERP (enterprise-resource planning). Toujours selon IBM, le System p5 570 avec ses 16 coeurs surpasserait le serveur HP Superdome en configuration 64 coeurs et serait trois fois plus performant que le HP Integrity rx8620. Disponibles sous AIX ou Linux, les nouveaux serveurs IBM seraient proposés intégrant WebSphere, Apache, Samba, Network E-Mail Security Express, et J-Scribe Intelligent Server Solution. La cible ne change pas, haro sur SUN !

Si le marché des serveurs ne cesse de progresser et profite de l’émergence des configurations x86 Opteron et Xeon Core Duo, celui des serveurs Unix fait figure de guerre de tranchées. Le marché de progresse plus, tout juste s’il se renouvelle ! En revanche, tous ses acteurs ne cherchent plus qu’à grignoter des parts de marché. Et en la matière, le discours ne change pas, la cible reste Sun. La démarche d’IBM sur le Power5 n’échappe pas à cette guerre, et aux Etats-Unis le constructeur concentre sa communication sur son programme ‘IBM Migration Factory‘. Celui ci vise clairement la migration des serveurs Solaris vers des serveurs Linux. IBM annonce 240 migrations en 2005.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur