IBM veut réduire le coût d’exploitation de ses serveurs

Régulations

De l’eau pour refroidir les serveurs, une curieuse idée! mais IBM n’a pas peur de l’électrocution…

Big Blue va faire des heureux du côté des défenseurs de l’environnement. Le groupe vient en effet d’annoncer qu’il allait changer le système de refroidissement de ses serveurs.

Refroidir un “data center”, n’est pas une mince affaire. IBM vient de lancer une nouvelle technologie qui lui permettrait de réduire les coûts d’exploitation de ses serveurs de 15%.

L’idée du pionnier de l’informatique est simple, positionner à la verticale des racks, de grandes portes réfrigérantes.

Interrogé par La Tribune, Big Blue précise qu’il est le seul à déployer cette technologie, déclarant que son principal concurrent HP utilise de l’air pour refroidir ses serveurs.

Généralement, les DSI n’aiment pas trop l’idée de placer de l’eau dans une salle où des centaines de serveurs sont présents et où d’importantes charges électriques circulent en permanence. Il faut dire qu’il suffirait d’une petite fuite pour provoquer un court-circuit digne de la guerre des étoiles.

A l’heure actuelle, le marché des serveurs est hyper concurrentiel et IBM et HP se livrent à une guerre des communiqués. Les deux groupes qui ont annoncé un chiffre d’affaires en légère baisse dans un marché en hausse de 2,5% à 12,44 milliards de dollars. (chiffres Gartner)

Sur les cinq dernières années, la part de marché d’IBM dans les serveurs a augmenté de 9 points. IBM souhaite encore améliorer sa position avec cette innovation.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur