Idate : la croissance du DigiWorld se tasse

Logiciels

Le 8e édition édition du rapport de l’institut d’études montre néanmoins que le secteur des TIC progresse plus vite que l’économie générale. Mais pour combien de temps encore ?

La croissance des NTIC dans le monde reste solide. Selon le 8e rapport DigiWorld de l’Idate qui couvre les secteurs des télécoms, des équipements, des services, de l’informatique, de la TV et de l’Internet pour l’année écoulée, le secteur a progressé de 5,8% en 2007 (exactement comme en 2006) pour s’établir à 2.750 milliards d’euros

5,8% c’est bien mais c’est inférieur aux années précédant 2006, d’ailleurs, l’Idate évoque “un tassement”. D’un autre côté, si en 2006 cette croissance avait été plus faible que la croissance du PIB mondial, les chose se sont inversées l’année dernière. “Il est cependant trop tôt pour y voir le signe d’un raffermissement durable du DigiWorld, d’autant plus que les risques de dégradation de la conjoncture économique mondiale ne devraient pas rester sans effet sur ces secteurs”,souligne les auteurs du rapport.

Géographiquement, si l’Europe et l’Amérique du Nord affichent des taux de croissance stables, la dynamique a essentiellement reposé sur les marchés émergents (Chine et Inde). Pour autant, l’Europe et l’Amérique du Nord concentrent encore 64% du marché DigiWorld en 2007.

Le marché a représenté 850 milliards d’euros en Europe contre 899 milliards en Amérique du Nord et 672 milliards en Asie-Pacifique.

“La dynamique de l’Europe, prise dans son ensemble, n’en apparaît pas moins aujourd’hui en retrait, avec un niveau de croissance qui, depuis plusieurs années derrière celui des autres régions y compris de l’Amérique du Nord, a même creusé l’écart au cours de la période la plus récente. Le Vieux Continent a ainsi perdu 1,7 point en termes de poids dans le DigiWorld entre 2004 et 2007”,explique le rapport.

Les services télécom représentent encore le gros du marché : 1004 milliards d’euros en 2007 contre 945 milliards en 2006. Les services informatiques arrivent en deuxième position avec 660 milliards d’euros contre 616 milliards un an plus tôt. Viennent ensuite le hardware (311 milliards contre 298), l’électronique grand public (288 milliards), les services TV (268 milliards) et les équipements télécoms (218 milliards).

Au sein des services télécoms, le marché a faiblement progressé en France passant de 38 à 39 milliards d’euros. Mais cette tendance se retrouve dans toute l’Europe : 322 milliards d’euros contre 312 milliards. C’est en Asie-Pacifique que l’on trouve la croissance la plus forte de ce marché : 272 milliards d’euros contre 254 un an plus tôt.

Même tendance pour les équipements télécoms. En France et en Allemagne, le marché est resté stable avec respectivement 6 et 8 milliards d’euros. Il est même en baisse en Italie (6 milliards contre 7) et en Espagne (4 milliards contre 5). Conclusion, en Europe le marché se replie, passant de 59 milliards d’euros en 2006 à 56 milliards en 2007. Là encore, la zone Asie-Pacifique tire son épingle du jeu avec un marché qui passe de 84 à 88 milliards d’euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur