Intel et Nokia développent des terminaux WiMax

Régulations

Les deux firmes préparent leurs premiers terminaux sans fil
‘compatibles Wi-Max’

Les téléphones WiMax ne devraient pas tarder à voir le jour. Suite à un accord, dont le volet financier n’a pas été révélé, l’américain Intel et le finlandais Nokia vont concevoir un premier terminal WiMax. Suivront plusieurs modèles qui embarqueront une puce permettant de tirer parti de ces nouvelles radio-communications. Le futur semi-conducteur baptisé « Baxter peak » devrait uniquement se trouver dans les terminaux et autres produits dotés d’une connexion Internet issus des usines Nokia. « Le WiMax permettra aux gens de reproduire leurs expériences favorites d’Internet : regarder des vidéo, écouter de la musique en streaming ou encore effectuer des recherches sur la Toile. Le tout, sans aucune déperdition de qualité« , affirme Ari Virtanen vp de Nokia Mulitimedia. La firme finlandaise sait très bien tous les avantages qu’elle peut tirer de cette nouvelle connexion, capable de transporter des données conséquentes. A l’heure où la vidéo sur mobile prend un lent essor et au moment où les mobiles deviennent des appareils convergents aussi bien aptes à téléphoner qu’à écouter de la musique, Nokia n’a pas envie de rater le coche. Pour mémoire, Nokia a a lancé récemment son portail de services Ovi qui englobe musique et jeux-vidéo. La manoeuvre démontre l’appétit du géant pour un secteur qu’il investit peu à peu : l’Internet mobile. Selon un communiqué publié par Intel, les deux société ont déjà entamé des tests. Leur objectif: vérifier et confirmer le plus rapidement l’interopérabilité des terminaux WiMax avec les autres appareils, et bien sûr, être opérationnel le plus vite possible. Un porte-parole de Nokia a précisé à Reuters que les premières « tablettes Internet » devraient être disponibles en 2008.

Il reste une question : quelle attitude adopteront les opérateurs mobiles, qui ont fortement investi dans la 3G, et qui misent actuellement sur l’évolution de cette technologie avec le HSDPA et le HSUPA. Ces standards permettent de dépasser (pour le moment) 3 Mbits/s. Le WiMax est, de son côté, poussé par l’univers Intel et les évolutions de sa plate-forme Centrino.

Dans l’Internet mobile à haut débit, le WiMax et le HSxPA vont-ils s’affronter ou seront-ils complémentaires ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur