Intel passe le Celeron en 64 bits

Régulations

Intel annonce le Celeron D 351, nouvelle variante de sa famille de processeurs d’entrée de gamme, équipée du support EM64T (64 bits)

La famille Celeron s’agrandit. Réunissant des processeurs d’entrée de gamme signés Intel, elle cède à l’appel du 64 bits, confirmant l’engagement du fondeur: dans les années à venir la majorité de sa production migrera vers cette technologie.

Intel annonce donc le Celeron D 351, technologie 64 bits, gravé en 90nm, et supporté par le socket LGA775. Le processeur dispose d’une fréquence de 3,2Ghz, d’un cache L2 de 256Ko, et d’un bus à 533Mhz. Opération plus marketing que véritablement technologique dans l’immédiat, car même si le Celeron D 351 n’a pas de concurrence sur le marché, il ne dispose pas non plus d’applications grand public capables d’exploiter la technologie 64 bits. Sans compter sur l’absence de système d’exploitation, entre Microsoft qui réserve son Windows XP 64 au réseau des professionnels ou Linux qui dans ce type de configuration reste encore, lui aussi, réservé aux professionnels. En revanche, une belle opération de notoriété pour les distributeurs Intel, qui pourront annoncer des machines 64 bits grand public, même si elles ne servent encore à rien d’autre qu’à exécuter des applications en mode 32 bits ! Stratégie simple : occuper le terrain ! A noter qu’Intel a annoncé en parallèle plusieurs nouveaux Celeron D 326, 331, 336, 341 et 346. Ainsi qu’un Celeron D 350 identique au D 351, mais sans le support de EM64T. Le Celeron D 351 devrait être proposé aux assembleurs au prix de 127 dollars le mille.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur