Intel sévèrement critiqué pour son rôle dans l’OPLC

Régulations

Nicholas Negroponte exprime ses regrets face à l’attitude d’Intel dans sa courte collaboration avec l’OLPC

Nicholas Negroponte, le fondateur de l’association One Laptop Per Child (OLPC), a sévèrement critiqué Intel pour sa conduite. Dans un communiqué publié hier, Nicholas Negroponte accuse le fondeur d’avoir rejoint le projet tardivement, de l’avoir constamment rabaissé et de ne pas avoir rempli sa part de travail.

Il considère qu’Intel n’a absolument rien apporté au projet et qu’il lui a même fait du tort en sapant les efforts pour exporter le portable XO vers les pays en développement.“Nous regrettons amèrement qu’Intel n’ait tenu aucune des promesses qu’il avait faites lors de son arrivée à l’OLPC. Nous attendions une relation positive fondée sur la collaboration, mais nos espoirs ne se sont jamais concrétisés”, a-t-il déclaré.

Depuis son arrivée au conseil d’administration de l’OLPC en juillet, Intel a violé à plusieurs reprises son accord écrit passé avec l’OLPC. Intel a décrié le PC portable à 100 dollars dans des pays qui ont passé des commandes fermes [Uruguay et Pérou] comme dans ceux qui y songeaient [Brésil et Nigeria]. Ce travail de sape a même eu lieu dans des pays où Intel n’avait aucun intérêt [Mongolie].”

Selon Nicholas Negroponte, Intel aurait également insisté sur le fait que ses produits pouvaient être exécutés sur le portable XO alors qu’aucun développement logiciel n’a en réalité été fait en ce sens. Tout ce qu’Intel a fait, ajoute-t-il, a été de suggérer une version ‘Intel Inside’ plus chère et plus gourmande en énergie, ce qui n’a rien apporté au projet.

Selon le fondateur de l’organisation, la manière dont Intel a quitté le projet OLPC est un exemple classique de sa stratégie.“Notre séparation a été annoncée par Intel seul, qui a publié un communiqué de presse dans notre dos après nous avoir demandé de travailler ensemble à un communiqué commun”, explique-t-il.“Les actes ont, dans le cas présent, davantage de poids que les mots. Comme nous l’avons déjà affirmé dans le passé, nous considérons les enfants comme une mission ; Intel les voit comme un marché.”

Intel et le projet OLPC ont eu de nombreux différends concernant l’introduction du portable à 100 dollars dans les pays en développement. En mai 2007, Negroponte a accusé Intel d’interférer dans le bon déroulement du projet , mais les deux parties se sont réconciliées l’année dernière lorsque Intel a accepté de rallier le projet. Mais cette tentative n’a finalement abouti à rien et Intel a décidé de se retirer après seulement 6 mois de coopération.

Selon Intel, Nicholas Negroponte aurait demandé au fondeur de renoncer au développement de son propre portable à bas prix pour se concentrer uniquement sur le portable XO. Un sacrifice que Intel ne se sentait pas prêt à faire.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur