iTunes d'Apple pourrait basculer vers l'illimité

Régulations

Les offensives de Nokia ou d’Omnifone feraient-elles trembler la pomme ?

Apple commence-t-il à s’inquiéter du modèle économique de son très populaire iTunes ? La plate-forme de téléchargement est le deuxième disquaire aux Etats-Unis mais ce cercle vertueux qui remplit les poches de la pommes pourrait bientôt voler en éclats.

Selon le Financial Times, qui cite des sources proches du dossier, la firme serait en train de négocier avec les Majors afin de mettre au point une formule d’abonnement mensuel permettant un usage illimité du service. Un droit d’entrée illimité pourrait être aussi proposé lors de l’achat d’un iPhone ou d’un iPod. Rien ne serait décidé, la question du prix reversé aux Majors au centre des désaccords. Apple serait un peu radin au goût des maisons de disques.

Une telle offre serait une mini-révolution pour Apple mais aussi pour le marché de la musique tant iTunes est devenu un distributeur incontournable. Mais le groupe de Steve Jobs ne peut pas rester inactif face aux offensives de la concurrence, et en premier celle de Nokia.

Le fabricant de mobiles, qui mise désormais sur les services et les contenus avec son portail Ovi, a lancé Nokia Music Store. Ca ne vous rappelle rien ?

Deux formules sont proposées: le paiement à l’acte, chaque titre téléchargé est facturé 1 euro, l’album entier 10 euros, ou un abonnement mensuel qui permet l’écoute en streaming sur PC à 10 euros.

Mais surtout, Nokia a signé un accord avec Universal Music Group, filiale du français Vivendi et première Major mondiale, pour lancer un service de téléchargement musical gratuit pendant 12 mois.

Concrètement, Nokia proposera aux futurs acheteurs de ses combinés mobiles un accès illimité pendant une durée d’un an à plusieurs millions de titres. Une fois la première année écoulée, les utilisateurs pourront conserver leurs fichiers sur leur PC ou leur téléphone. Le groupe n’a pas précisé sa politique au niveau des DRM et ne dit ce qui se passera au bout d’un an. Les titres deviendront-ils payants ?

‘Comes With Music’, c’est le nom de se service devrait également accueillir les catalogues d’autres Majors précise le fabricant.

“La barrière financière pour découvrir de nouveaux titres est totalement levée. Cela change énormément la logique financière dans l’industrie musicale”, explique Damian Stathonikos, porte-parole de Nokia.

Outre Nokia, il faut aussi évoquer l’initiative du britannique Ominfone qui a lancé il y a quelques mois MusicStation. Ce service permet de télécharger un nombre illimité de chansons sur un mobile pour un abonnement hebdomadaire de 2,90 euros. Le gros atout de MusicStation réside dans son catalogue. Omnifone a en effet signé avec les principales Majors du disque (Universal, EMI, Sony et Warner). Le géant Vodafone est l’un des opérateurs à proposer ce service.

Enfin, il ne faut pas oublier le tout nouveau Hulu.com qui propose un large éventail de contenus audios-vidéos de façon totalement gratuite via un financement par la publicité.

Apple aurait donc décidé de prendre les devants face à cette nouvelle configuration du marché et ainsi établir un nouveau standard de consommation qui pourrait in fine renforcer sa domination dans la musique en ligne.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur