La bonne forme de Yahoo n’impressionne pas les analystes

Cloud

Malgré des revenus en progression de 50%, le géant de l’Internet n’atteint pas les prévisions de Wall Street

Pour la première fois depuis sept trimestres, Yahoo ne dépasse les prévisions des marchés et des analystes. Provoquant une vive inquiétude des investisseurs et donc un repli sévère de son action.

Pourtant, le groupe affiche une santé éclatante: le chiffre d’affaires total a augmenté de 51% à 1,25 milliard de dollars. Mais hors frais de marketing versés par Yahoo aux propriétaires de site, le chiffre d’affaires ressort à 875 millions contre 609 millions au deuxième trimestre 2004 et en deçà du consensus de 881,8 millions. Louper le consensus est un crime de lèse-majesté à Wall Street et les investisseurs s’inquiètent rythme de croissance de la publicité sur internet. Mark Mahaney, analyste chez Citigroup Smith Barney, explique à Reuters la chute du titre par le fait que le groupe n’a fait qu’atteindre les prévisions. “On s’attendait à une nette hausse des résultats”. Yahoo a dégagé un bénéfice net de 754,7 millions de dollars, soit 51 cents par action, en incluant un gain d’investissement de 38 cents par action, contre 112,5 millions de dollars (huit cents) un an plus tôt. En excluant ce gain, son bénéfice serait ressorti à 13 cents par action. Pour le troisième trimestre, le groupe a fixé comme objectif de chiffres d’affaires entre 880 et 930 millions de dollars et les analystes attendaient 948 millions.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur