La Chine redit sa préférence pour Linux

Régulations

Le ministère chinois de l’industrie de l’information veut imposer le système d’exploitation Linux et profiter de l’Open Source

Sur un marché qui s’annonce comme le plus important de la prochaine décennie, avec une progression annuelle attendue d’environ 20%, le gouvernement chinois se dit prêt à peser de son poids financier afin de développer un système d’exploitation basé sur Linux et concurrent de Microsoft Windows.

L’information, annoncée sur le site du ministère de l’industrie de l’information, www.mii.gov.cn, surprend mais confirme l’esprit du récent accord passé entre la Chine, le Japon et la Corée du Sud pour développer un nouveau système d’exploitation alternatif à Windows. Il se confirme donc que le gouvernement chinois entend profiter du vaste potentiel de son marché pour susciter une offre domestique spécifique, adopter des solutions économiques et conserver un semblant de contrôle sur ses sources par l’adoption de l'”Open source”. Selon IDC, le marché chinois du logiciel, dominé par Microsoft, Oracle, IBM, Sybase, UFSoft et Kingsoft, devrait représenter 30,5 milliards de dollars en 2005.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur