La croissance tranquille du très haut débit en France

Réseaux
crédit photo © Anterovium - Fotolia.com

Malgré ses 22% de hausse, la croissance annuelle du très haut débit reste inférieure à celle de l’ADSL. La fibre optique prend le pas sur le coaxial.

Plus de 1,7 million de foyers en France bénéficient, au 30 juin, d’un accès très haut débit (plus de 30 Mbit/s). Soit une croissance de plus de 22% d’une année à l’autre (+324 000) et de 3,7% (+64 000) par rapport au premier trimestre 2013, rapporte l’Observatoire des marchés de l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes).

Une croissance trimestrielle essentiellement tirée par les abonnements fibre jusqu’au domicile (FTTH). Les offres d’Orange et SFR principalement, voire Bouygues Telecom et Free, ont séduit 49 000 personnes sur la période (169 000 sur l’année) pour s’élever à 415 000 foyers.

20% des lignes très haut débit activées

Les accès en fibre optique avec terminaison câble coaxiale (FTTB/LA) de Numericable (et ses partenaires Bouygues Telecom, Darty, Auchan), qui offrent 100 Mbit/s et plu,s constituent toujours la majorité des lignes avec 690 000 abonnés. Mais affiche une croissance de 22 000 lignes sur le trimestre (et 161 000 sur l’année). Un rythme légèrement inférieur, désormais, à celui du FTTH.

Par un effet de basculement ou d’amélioration de l’infrastructure, le nombre d’abonnés à des offres hybrides fibre coaxial (HFC) de 30 à 100 Mbit/s recule pour sa part de 7 000 lignes sur le trimestre. Ses 660 000 foyers raccordés n’en constituent pas moins le deuxième marché du très haut débit en France. Un secteur qui, cependant, fluctue à la hausse comme à la baisse selon les trimestres.

Le marché du très haut débit conserve un potentiel considérable puisque le nombre de bénéficiaires atteint à peine 20% des 8,98 millions de logements éligibles. Un taux néanmoins en progression.

Un marché toujours porté par l’ADSL

Essentiellement porté par l’ADSL, le marché du haut débit a également progressé : de 85 000 foyers sur la période et 725 000 sur l’année. Soit plus du double de la croissance du très haut débit bien que l’écart se resserre sur le dernier trimestre. Au total, la France compte près de 24,37 millions de foyers connectés à Internet en haut et très haut débit. Une progression de 4,5% en un an (+1,05 million).

Le très haut débit n’a donc pas encore pris le relais du haut débit pour assurer la croissance sur le marché de l’accès Internet en France. Les lignes à plus de 30 Mbit/s ne comptent « que » pour 7,2% de l’ensemble des accès Internet. Encore loin des 100% fixés dans les objectifs de la Commission européenne à l’horizon 2020.

crédit photo © Anterovium – Fotolia.com


Voir aussi
La fibre optique en 10 questions


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur