La fraude au clic en plein essor

Sécurité

Click Forensics constate que la fraude passe souvent par des ‘Botnets’

Le procédé de la fraude au clic est plutôt simple. Il permet d’engendrer automatiquement des clics illégitimes sur des publicités en ligne afin de créer des revenus. Tellement simple que désormais ce sont des ordinateurs zombies qui se chargent de générer de l’argent par cette technique.

Selon Click Forensics, 23,5 % des clics frauduleux en 2008 proviendraient de ces Botnets.

Un constat alarmant si l’on se rapporte aux résultats de l’année précédente où seulement 9 % des clics provenaient de ce type d’ordinateurs. Un essor que commente Tom Cuthbert, le président de Click Forensics, société spécialisée dans l’analyse du trafic sur le Net :

Les Botnets étaient principalement utilisés pour générer du Spam. Maintenant qu’il existe une meilleure détection, les spécialistes des botnets ont désormais bien identifié les techniques de fraude au clic“.

Selon l’étude, la plupart des origines de fraude proviennent des Etats-Unis. Logique quand on considère que l’Amérique du Nord héberge involontairement de très nombreux Botnets. La principauté de Monaco et le Ghana complètent le trio de tête.

La technique fait donc encore recette chez les pirates. Les entreprises, de leur côté, tentent de se protéger notamment depuis le règlement de 90 millions de dollars par Google. L’entreprise était entrée en litige pour des cas de fraude au clic avec 51 annonceurs fin 2006.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur