La neutralité du Net validée par le régulateur américain des télécoms

Gestion des réseauxGouvernanceRégulationsRéseaux
trafic internet monde

L’application de règles fortes en faveur de la neutralité du Net vient d’être votée par la Federal Communications Commission américaine. Une avancée saluée par la Fondation Mozilla.

Début février, nous apprenions que l’autorité de régulation des télécoms américaine, la FCC (Federal Communications Commission), s’exprimait en faveur de la neutralité du Net, en interdisant tout blocage ou ralentissement volontaire des accès à Internet (voir l’article « La FCC sacralise la neutralité du Net aux USA »).

Cette proposition vient d’être officiellement adoptée, répondant ainsi à la volonté de Barack Obama, qui avait souhaité aller en direction de la neutralité du Net, et donc contre un Internet à deux vitesses, où seuls ceux acceptant de payer un supplément pourraient accéder à certains services de la Toile à pleine vitesse. Il est à noter toutefois que cette décision a été prise de justesse, avec trois voix pour et deux contre.

Une décision saluée par Mozilla

Cette avancée est saluée par les promoteurs d’un Internet ouvert. À commencer bien évidemment par la Fondation Mozilla, qui a fait de ce combat une de ses priorités. Mitchell Baker, présidente de la Fondation Mozilla, souligne ainsi « une victoire majeure pour un Internet ouvert ».

« La neutralité du Net offre aux citoyens et aux consommateurs d’accéder à de nouvelles innovations et de juger de leurs mérites par eux-mêmes. Elle permet aux citoyens de prendre des décisions, sans gardiens qui décident quelles possibilités peuvent se concrétiser. Les règles de neutralité du Net votées aujourd’hui nous aident à protéger ce potentiel d’ouverture et d’innovation de l’Internet », explique Mitchell Baker.

À lire aussi :
Fin du roaming et neutralité du Net crispent les ministres européens
Numérique et droits : le Conseil d’État écorne la neutralité du Net
Mozilla veut changer les règles de la neutralité du Net

Crédit photo : © Anton Balazh – Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur