La télévision sur le point d’entamer sa révolution IP

Régulations

A l’occasion du salon TVoDSL organisé à Paris, les géants des TIC ont présenté les nouvelles plates-formes de la télévision de demain. Elle sera IP et personnelle, ou ne sera pas

Oubliez la télévision à papa où le téléspectateur est à 100% passif devant son écran. Oubliez le côté linéaire des programmes, la contrainte des horaires et les émissions en circuit fermé. La télévision de demain, c’est-à-dire des toutes prochaines années, sera communicante, personnelle, et personnalisée.

Cette télévision, branchée sur Internet, également appelée IPTV ou TV par ADSL fait l’objet du salon TVoDSL à Paris et tous les géants du secteur ont multiplié les démonstrations des produits qui débarqueront entre cette année et l’année prochaine dans nos salons. Car l’IPTV est déjà une réalité: quasiment tous les FAI proposent désormais des bouquets de chaînes par ADSL. Des bouquets qui rencontrent un large succès, 600.000 abonnés en France, dont la moitié qui accède à des bouquets payants. “La France est le marché le plus dynamique en Europe”, déclare Bruno Fabre, Vice Président en charge de l’activité Télécom de Thomson. Les enregistreurs numériques (PVR pour Enregistreur vidéo personnel), qui permettent de maîtriser le temps sont en plein essor. Avec ces terminaux, le téléspectateur peut par exemple mettre en pause un programme en direct et le reprendre ensuite là où il l’a laissé grâce à un disque dur. Aux Etats-Unis, 10% des foyers sont déjà équipés de PVR et ce marché connaît une croissance de 100% par an. Par ailleurs, il sera également possible de lancer des programmations d’enregistrement à distance via son mobile… IPTV: 100% de croissance par an Mais tout ceci n’est qu’un début. Selon le cabinet d’études IMS, le nombre total de foyers abonnés à la télévision sur IP dans la région Europe-Moyen-Orient-Asie devrait atteindre les 12,5 millions d’ici 2010, soit un taux de croissance annuel moyen pondéré de 97,6% entre 2002 et 2010. Car de nouveaux services viendront étoffer l’IPTV. Des services qui font une grande place à la personnalisation des contenus. “Le marché souhaite que les gens s’approprient leur propre télé”, s’enthousiasme Bernard Grave d’Alcatel, très impliqué sur ce sujet. L’équipementier propose ainsi un bouquet de services qui viennent s’intégrer dans la plate-forme Microsoft TV proposée aux opérateurs et aux FAI. “Avec l’avènement des blogs, du chat, on cherche à personnaliser la TV, à la rendre communicante. Chaque membre du foyer pourra ainsi avoir sa propre TV avec ses programmes, qu’il pourra partager avec sa communauté”, explique-t-il. “En gros, on propose une plate-forme de services à mi-chemin entre la télévision et le PC qui se pilotera avec une télécommande”. La plate-forme ‘My Own TV’ permet ainsi d’échanger des contenus entre téléspectateurs! Bref de créer sa propre chaîne. Explications. Il sera possible d’uploader des fichiers (photos, films…) depuis son PC ou sa TV vers le portail de son opérateur. Ce dernier, après avoir vérifié que ce fichier ne viole aucun droit…, réachemine le fichier vers le ou les destinataires. Créer sa propre chaîne, échanger des contenus Le destinataire reçoit ensuite une alerte sur son téléviseur et peut y visionner les fichiers: photos, films…. On peut ainsi imaginer des programmes locaux ou régionaux, professionnels… La seconde plate-forme, baptisée ‘Amigo TV’ va encore plus loin. Ses utilisateurs pourront chatter à la manière de MSN pendant la diffusion de programmes, que ce soit en mode texte, avec des emoticons, des wizz ou en audio avec un casque. Ou encore recevoir des appels en visiophonie sur leur téléviseur pendant un programme qui sera automatiquement mis en pause… Comme avec les messageries instantanées, on voit immédiatement qui sa tribu est connectée ou pas à une chaîne, favorisant ainsi le concept de communautés dont le succès n’est plus à prouver sur Internet. Ces deux plates-formes vont certes modifier nos habitudes, elles sont d’abord destinées aux communautés, aux tribus, donc aux jeunes… Mais surtout, elles devraient permettre de générer de nouveaux revenus pour les opérateurs, car évidemment ces services: chat en direct, visiophonie, échange de contenus en direct, votes, VOD seront facturés à l’acte. Une manne pour les opérateurs et les FAI Les deux services d’Alcatel sont techniquement prêts. L’équipementier prévoit une commercialisation auprès des opérateurs et des fournisseurs de services dès cette année. Les lancements effectifs devraient intervenir au mieux à la fin 2006. En France, Club-Internet qui a choisi la solution Microsoft TV devrait en toute logique être un des premiers à proposer les services d’Alcatel. Thomson de son côté prévoit de lancer un portail de services innovant avec une nouvelle fonctionnalité de Vidéo à la Demande (VoD) permettant aux utilisateurs d’acheter de la vidéo à la demande à partir de leur téléphone mobile pour la visionner chez eux à l’aide de leur décodeur. Le groupe présente également une solution permettant aux utilisateurs d’avoir accès à du contenu multimédia stocké n’importe où sur le réseau. Cette télévision personnelle devrait très vite s’imposer en Europe et en France, bouleversant des habitudes déjà bien anciennes. Car tout est désormais prêt pour qu’émerge cette fameuse convergence des médias (TV, Internet, Téléphonie) qu’on nous promet depuis le début du siècle. Au Japon, toujours en avance de quelques mois voire années, NHK, le grand groupe d’audiovisuel public, va lancer un ambitieux projet de télévision “à la carte” intelligente, en partenariat avec des industriels de l’électronique grand public et des opérateurs de réseaux de télécommunications. La NHK envisage de proposer ce nouveau service de télévision personnelle à la demande en mode hertzien et sur réseau internet à haut débit à partir de 2007. Les programmes de la NHK seront disponibles en visionnage à la demande, via un terminal récepteur hertzien numérique raccordé à la fois au téléviseur et à internet. La NHK prévoit de développer ce “serveur personnel”, doté d’un disque dur de haute capacité, avec des industriels japonais dont les noms n’ont pas été précisés. Il sera ainsi possible de rechercher et visionner à tout instant les images que l’on a envie de voir, par exemple les actions d’un joueur très précis lors d’une rencontre de football, selon la NHK.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur