Le couple Android-ARM futur numéro un des terminaux connectés

OS mobilesPCPoste de travailSmartphonesTablettes

Selon IDC, les terminaux ARM fonctionnant sous Android vont rapidement supplanter les PC x86 utilisant Windows. Fin de règne pour Intel et Microsoft.

IDC vient de publier les résultats d’une étude intéressante portant sur le développement du marché des terminaux informatiques connectés : PC (fixes et portables), tablettes et smartphones. Si 2010 restait en faveur des PC avec 347 millions d’unités vendues, contre 324 pour les smartphones et tablettes, la situation s’est renversée en 2011 : 353 millions de PC, 494 millions de smartphones et 69 millions de tablettes.

En 2012, il se vendra deux fois plus de smartphones et tablettes que de PC fixes et mobiles. En 2016, avec des prévisions de vente de 1,16 milliard de smartphones, de 198 millions de tablettes et de 518 millions de PC, il ne fera plus aucun doute que les terminaux mobiles de nouvelle génération (smartphones et tablettes) seront devenus l’outil informatique connecté le plus courant au monde.

La fin du règne Wintel

Dans ce nouveau monde ultramobile et ultraconnecté, le couple Android-ARM devrait se tailler la part du lion. Traduction, l’architecture ARM sera la plus commune du marché (c’est déjà le cas), tout comme Android (qui s’impose rapidement), mais – plus que tout – la combinaison de ces deux technologies dominera également le marché.

Selon IDC, il semblerait donc que la compatibilité d’Android avec l’architecture x86 ne permettra pas à Intel et AMD de sauver les meubles. Même cas de figure pour Microsoft, qui ne trouvera pas de porte de sortie avec la version ARM de Windows. Microsoft et Intel passeraient donc au second plan sur le marché des terminaux connectés. Chose valable a fortiori pour le couple Wintel.

En 2011, les machines x86 fonctionnant sous Windows représentaient 35,9 % des ventes. Un chiffre qui devrait tomber à 25,1 % en 2016. Dans le même temps, les terminaux ARM utilisant Android passeront de 29,4 % à 31,1 % des ventes. Le leader aura alors incontestablement changé de camp.

Crédit photo : © Rido – Fotolia.com

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur