Le dernier Patch de Microsoft provoquerait un écran noir

Sécurité

A en croire une société britannique, la dernière rustine de Microsoft pourrait provoquer quelques désagréments. Notamment l’apparition d’un écran non plus bleu, mais noir.

Le dernier Patch de Microsoft aurait des effets bien gênants pour une partie des utilisateurs de Windows. Un constat établi par une société britannique du nom de Prevx.

A en croire une note de la société, la dernière série de correctifs publiée par Microsoft entraînerait le blocage de certains PC sous Windows XP, Vista et 7. Déjà en novembre dernier, Le dernier patch Tuesday avait, comme de tradition désormais, mis de côté le dernier OS de Microsoft, Windows 7. Pour autant, les failles n’avaient pas épargné l’environnement Windows.

A en croire Laurent Gaffié, expert en sécurité, une faille dans le serveur de partage de fichiers permettrait de faire planter un ordinateur fonctionnant sous Windows 7. De même, le spécialiste dit s’étonner que le bug n’ait pas été découvert plus tôt puisqu’il repose sur une simple boucle sans fin. A la loupe, il s’agirait d’une faille de type 0-day. Plus précisément, cette vulnérabilité porte sur une potentielle attaque par déni de service viale protocole Server Message Block (SMB). Elle est visible dans les versions 32 et 64 bits de l’OS mais aussi dans Windows Server 2008 R2.

Cette fois, c’est le patch, la rustine de sécurité qui est mise en cause. Ainsi, après le démarrage, certains PC n’affichent rien d’autre qu’un écran noir. Une panne qui toucherait Windows XP, Vista, Windows 7, NT, 2000, 2003 et 2008. La société Prevx relate sur son site les réparations à opérer sur les machines touchées. Plus précisément, les correctifs diffusés par Microsoft ont pour effet de modifier l’Access Control List, le module qui gère les autorisations de lancement des services en accédant à la base de registre. Du coup, les logiciels de sécurité seraient désactivés par cette Access Control List.

Un correctif au correctif a donc été apporté par Prevx afin de venir en aide à ses utilisateurs. Une solution « bouche trou », une rustine en somme.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur