Le marché mondial du PC reprend finalement des couleurs en 2009

Cloud

La reprise du marché en unités ne suffira cependant pas à compenser la chute en revenus due à une baisse du prix moyen des PC.

Contre toute attente, le marché mondial des vente de PC progressera en 2009. C’est du moins l’estimation du cabinet Gartner qui annonce une progression de 2,8 % des ventes cette année par rapport à 2008 avec un total de 298,9 millions d’unités. Une situation qui progressera de 12,6 % en 2010 avec 336,6 millions d’ordinateurs, anticipe l’analyste.

Ces nouvelles prévisions remettent en cause les précédentes comme le reconnaît le Gartner lui-même. En septembre dernier, le cabinet anticipait une baisse annuelle de 2 %, notamment en regard de la conjoncture économique et de la frilosité des entreprises à renouveler leurs parcs informatiques alors que les ventes en direction du grand public continuent de progresser, notamment sur le secteur des portables (y compris les netbooks).

« Les ventes du troisième trimestre 2009 ont été bien plus fortes qu’attendues, ce qui laisse à penser que nous devrions voir une ‘croissance positive’ cette année, précise George Shiffler, directeur de recherche au Gartner. Nous anticipons une saison modeste au cours du quatrième trimestre 2009 mais, parce que les ventes du quatrième trimestre 2008 étaient tellement faibles, la croissance apparaîtra plutôt forte. »

Le marché sera essentiellement porté par les portables. L’analyste attend 162 millions de laptop vendus (dont 29 millions de netbooks), soit 15,4 % d’augmentation alors que le secteur des desktop n’atteindra pas les 137 millions, en baisse annuelle de 9 %. En 2010, le nombre de PC de bureau vendu devrait reprogresser en dépassant les 140 millions d’unités et celui des portables les 196 millions.

La reprise sur la fin de l’année ne compensera cependant pas la perte du marché en valeur. Avec un chiffre d’affaires global de 217 milliards de dollars en 2009, le Gartner s’attend à un plongeon de 10,7 % des revenus par rapport à ceux de 2008. Il faudra attendre 2010 et ses près de 223 milliards de dollars pour espérer une remontée en valeur annuelle de 2,6 %.

La faute à la baisse du coût moyen des PC qui a connu en 2009 « un déclin sans précédent », notamment à l’origine du succès des netbooks. La baisse des prix moyens n’est pas prête de s’enrayer (pour le plus grand bonheur des consommateurs). « Nous espérons que le déclin du prix moyen des PC ralentira avec la reprise du marché mais, face au dynamisme concurrentiel en place, nous ne prévoyons pas de remontée prochaine du prix moyen », note George Shiffler.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur