Le noyau Linux 2.6.34 met l’accent sur les systèmes de fichiers et la virtualisation

Logiciels

Encore une fois, les systèmes de fichiers et la virtualisation sont au cœur de la nouvelle mouture du noyau Linux.

Une nouvelle version du noyau Linux, la 2.6.34, vient d’être livrée. Elle n’apporte que peu de réelles nouveautés, mais corrige une multitude de petites choses. Une situation qui semble convenir à Linus Torvalds.

Quelques innovations font toutefois leur entrée dans le noyau, comme le système de fichiers LogFS, conçu spécialement pour la mémoire Flash. Autre nouveauté, le système de fichiers distribué Ceph est rendu public. Particulièrement puissant, il permet de créer des systèmes de stockage comprenant des pétaoctets de données. La distribution et la réplication des informations sont automatiques.

Dans le domaine de la virtualisation, l’hyperviseur KVM fonctionnera plus rapidement, en particulier lorsqu’il utilise le réseau de façon massive. Notez enfin que la mise en veille de la machine sera plus rapide que précédemment et que le noyau pourrait gérer les configurations comprenant à la fois une solution graphique intégrée (peu gourmande en énergie) et une carte graphique classique (plus puissante), en basculant à volonté entre les deux offres.

Le noyau Linux 2.6.35 devrait – lui aussi – se focaliser plus sur la stabilisation de l’existant que sur l’ajout de nouvelles fonctionnalités. Toutefois, le système de fichiers Btrfs d’Oracle pourrait être livré en mouture définitive, car il a énormément progressé avec le kernel 2.6.34.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur