Le piston en ligne, ‘art-naque’ au phishing !

Régulations

Le sculpteur grec est en prison, il proposait de monnayer des coups de piston pour entrer dans l’administration? Sa défense : c’est de l’art !

Dimitris Fiotiou, sculpteur grec de 34 ans, proposait sur son site Web dénommé ‘

Dirty Works‘ des coups de pistons pour entrer dans l’administration moyennant une participation de 500 à 2000 euros. Au pays où l’accès aux emplois de la fonction publique est assimilé à un sport national, une offre aussi alléchante a de quoi séduire. La page d’accueil du site s’accompagnait d’une photo truquée de deux anciens Premier ministre grecs, avec entre leurs mains des dossiers aux entêtes du site. Les candidats étaient invités à déposer leurs coordonnées et leur numéro de carte bancaire ! Une démarche qui s’apparente de près au phishing, ces sites qui se cachent derrière de fausses identités, généralement des banques, pour s’approprier les coordonnées bancaires des internautes. En revanche, depuis son arrestation, le sculpteur a reçu l’appui d’adeptes du ‘net-art‘, l’art en ligne. En effet, Dimitris Fiotiou affirme que son site est sans doute provocant, mais purement artistique ! Ça, c’est nouveau ! Soutirer de l’argent et des coordonnées bancaires d’internautes, c’est de l’art ! Et les mafieux des artistes ? Les partisans de l’artiste affirment la performance artistique non lucrative. Mais la police quant à elle affirme que le site aurait reçu beaucoup de visiteurs… Aux juges de trancher !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur