Le plus puissant des supercalculateurs tourne sous… Fedora !

Logiciels

Un PDF donne les spécifications précises du dernier monstre d’IBM

Le supercalculateur Roadrunner est entré officiellement dans le Top500 des ordinateurs les plus rapides de la planète. Il prend la tête de cette liste avec une puissance de calcul supérieure à 1 pétaflop (1.026 téraflops et 1.375,78 téraflops en pointe). Le Roadrunner est un modèle hybride construit par IBM et installé au laboratoire national du département de l’énergie américain de Los Alamos (Nouveau Mexique).

La fiche du site Top500 permet de découvrir certaines des caractéristiques de cette machine hors du commun. Il semble cependant qu’elle ait pris de l’embonpoint depuis sa construction, comme l’indique ce PDF.

Le Roadrunner comprend 6.912 processeurs bicœurs AMD Opteron cadencés à 1,8 GHz (soit 3.456 BladeCenter LS21) et 12.960 processeurs IBM PowerXCell 8i cadencés à 3,2 GHz (soit 6.480 BladeCenter QS22). Il est composé de 296 armoires, qui occupent un espace de 511 m² pour un poids total dépassant les 241 tonnes. Les connexions s’effectuent en InfiniBand et Ethernet Gigabit, pour un total d’environ 94,2 km de câbles optiques. Le tout pour un coût d’environ 100 millions de dollars !

Cette machine est particulièrement ‘économe’ en ressources puisqu’elle consomme 2,35 mégawatts, soit 437 mégaflops par watt… selon la fiche du Top500. Le PDF indique une consommation de 3,9 mégawatts, soit 263 mégaflops par watt, ce qui demeure plus que correct. Autre incohérence entre les deux fiches techniques, celle du Top500 indique une capacité mémoire cumulée de 98 To, contre 79,4 To dans le PDF (qui semble bien plus précis).

Mais ce n’est pas tout. La fiche de présentation de ce supercalculateur nous apprend que “le Roadrunner utilise un système d’exploitationopen sourceLinux, de Red Hat”. Le PDF va plus loin en précisant que le Roadrunner fonctionne à la fois avec la Red Hat Enterprise Linux et la Fedora. Voilà qui fera plaisir à la communauté travaillant au développement de cette distribution Linux.

Nous apprenons enfin que la puissance de calcul de l’Opteron cadencé à 1,8 GHz est de 7,2 gigaflops, alors que celle du PowerX Cell 8i cadencé à 3,2 GHz est de 204 gigaflops en simple précision pour 102 gigaflops en double précision. La puissance indiquée sur le site Top500 (12,8 gigaflops) correspond en fait à la capacité de calcul en double précision d’un seul des huit SPE (Synergistic Processing Elements) qui composent un processeur Cell.

roadrunner0.jpg


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur