Le point sur MPEG : la vidéo sur-compressée

Régulations

Où en sont les évolutions du standard vidéo MPEG, de MPEG 1 à MPEG 21 ?

Le Motion Picture Expert Group (MPEG) travaille depuis plusieurs années sur les standards de la vidéo numérique. Synthèse de leurs travaux à l’attention des néophytes, et petit rappel pour les professionnels.

MPEG-1 La première norme adoptée par le groupe était destinée à l’affichage de la vidéo sur un PC, à partir d’un CD-Rom simple vitesse. MPEG-2 Une étape importante pour notre quotidien. Les taux de compressions adoptés ont permis d’atteindre une qualité VHS, qui ont fait de MPEG-2 la norme de la télévision par satellite et des DVD. MPEG-3 Pas encore d’application concrète de cette norme, qui était supposée devenir le standard de la HDTV. MPEG-4 Devenu une norme ISO sous référence IEC 14496, MPEG-4 était destinée à l’origine à devenir le standard de la téléconférence. En fait, une adaptation de MPEG-2 par réduction de la résolution et des taux de compression, pour une meilleure performance dans la transmission et l’affichage des données. Le succès, MPEG-4 l’a rencontré non pas sur la téléconférence, une application encore marginale, mais sur les écrans LCD de la téléphonie mobile, ainsi que sur les assistants personnels (PDA) en réseaux sans fils. MPEG-7 En cours de développement, cette norme se focalise sur les métadonnées. L’objectif est de qualifier l’information contenue sur un fichier vidéo, afin de permettre l’identification, le stockage, la recherche, le filtrage, etc. C’est avec MPEG-7 que des systèmes et plateformes de développement de type XML, langage de ‘marquage’ de l’information, ainsi que les plateformes techniques de type 64bits, vont prendre toute leur dimension. MPEG-21 La norme en devenir, conjugaison des développements qui l’ont précédés, qui cherche à réunir dans un immense chaudron les données sur les produits et services vidéo, mais aussi sur les utilisateurs et consommateurs, afin de développer les futures plateformes de déploiement, de recherche, de paiement (avec le ‘pay-per-view’) et d’identification du consommateur. Sur un plan philosophique, MPEG-21 sous tend le risque de voir se concrétiser la vision Orwellienne de ‘1984’, qui pèse sur l’avenir de notre vie privée ! S’affrontent la philosophie américaine et la philosophie européenne, sous l’?il concupiscent de l’industrie asiatique. La philosophie américaine s’étend sur la connaissance du consommateur, sans limite quant à sa vie privée. Ce qui la différencie de la philosophie européenne, qui entend protéger la vie privée des individus. Tandis que la philosophie asiatique est celle d’une stratégie d’attente, et d’observation? afin d’être les premiers à intégrer MPEG-21 dans nos futurs téléviseurs, PC et téléphones.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur