Le retrait des entreprises étrangères cotées à Tokyo

Cloud

Décidément, le Japon ne réussit pas aux entreprises qui sont cotées à Tokyo ! Après Apple en novembre, c’est IBM qui annonce sa radiation

Les entreprises étrangères souffrent d’une absence d’attention des opérateurs japonais qui rend leur cotation hasardeuse, pour des volumes de transactions qui restent faibles.

Ainsi, ce mardi, selon Reuters, 3.880 actions IBM ont été échangées à Tokyo, alors que dans le même temps 5,9 millions d’actions Fujitsu, concurrent direct du géant de l’informatique, étaient échangées ! Partant de ce constat, IBM jette l’éponge et sera radié de la Bourse de Tokyo le 2 mai prochain. Le constructeur est pourtant entré au Kabuto-Cho en? 1974, soit plus de 30 ans de présence ! La décision de Big Blue a été précédée par celle de la Pomme. Apple Computer en effet s’est retiré de la Bourse de Tokyo sur les mêmes motifs, faibles volumes de transactions et coût élevé de cotation. Sur les 125 entreprises étrangères cotées au Japon en 1990, il n’en restera plus que 29 après le départ d’IBM !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur