Le site de CNN se fait hacker par des pirates chinois

Sécurité

La trêve olympique ne fait pas partie du vocabulaire des hackers de l’empire du Milieu…

Le réseau américain de chaînes de TV est la cible d’hacktivistes chinois mécontents du traitement de l’actualité olympique proposé par CNN et notamment le cas du Tibet.

Selon nos informations, l’attaque a tout de même monopolisée 100 MB/S de bande passante pendant au moins deux jours.

Il ne s’agit pas d’une énorme attaque, mais elle a été suffisante pour occasionner des problèmes au niveau du site Web de CNN. Ainsi, de nombreux internautes ne pouvaient plus accéder à certaines pages du site Web de la chaîne.

L’attaque a été lancée le 19 avril dernier. Le groupe à l’origine de cette dernière se fait appeler HackCNN. Ce « team » a même crée une page proposant des outils de piratage aux internautes chinois en vue de s’en prendre aux sites étrangers.

Apparemment, les hackers au service de ce cybergang ont également piraté l’un des sites Web dédiés aux sports : sports.si.cnn.com. La page Web a été défacée. On pouvait y lire jusqu’à récemment : “Le Tibet appartient à la Chine et cela ne va pas changer.”

D’après Netcraft, les serveurs de CNN, localisés dans la ville de Phoenix sont tombés pendant plusieurs heures. Une information qui n’a pas été confirmée par la direction de la chaîne. La panne a duré près de trois heures.

Originalité de l’attaque, outre l’utilisation d’un botnet, il semble que ce sont des internautes chinois volontaires qui ont fait exploser les serveurs de CNN en envoyant énormément de requêtes de téléchargement.

Il s’agit donc plus d’une cyber-manifestation que d’un hack classique. La presse américaine parle même d’un « cyber-riot » (cyber-émeute) une action militante en réponse à la couverture des événements tibétains et du voyage houleux de la flamme.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur