Le ver Mimail (suite): il s’attaque aux sites anti-spam

Sécurité

L’éditeur Sophos a repéré deux nouvelles variantes du ver

Le ver/ virus Mimail fait des petits. Après l’alerte lancée ce dimanche (cf. notre information), l’éditeur de logiciels antivirus Sophos avertit de l’apparition des évolutions E et H de ce ver qui se dissimule dans les mails et qui se propage à haute vitesse.

Mais cette fois, l’attaque est ciblée. Les utilisateurs qui ont le malheur d’activer un programme contenu dans un mail (invitant le destinataire à un rendez-vous ou à une réunion pour le soir même) transforment leur PC en machine à ‘spams’. Des ‘spams’ envoyés en masse à des organisations anti-spam comme SpamCop, SPEWS (Spam Prevention Early Warning System) et le Spamhaus Project. “Ces vers Mimail tentent d’éliminer d’Internet les services anti-spam. Il s’agit donc d’une agression manifeste contre tous ceux qui utilisent les e-mails dans un but légitime”, commente Annie Gay, d-g de Sophos France. “Les gens qui inondent nos boîtes aux lettres de spams sont-ils derrière ce virus ? C’est difficile à affirmer. Il est, en tous cas, évident que ce ver ne fait rien pour aider à résoudre le problème posé par les messages non sollicités.”. Si le virus contenu dans la pièce jointe est activé, il se rediffuse à toutes les adresses trouvées sur l’ordinateur infecté, puis peut lancer son attaque contre les sites Web visés.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur