Le XO du projet OLPC s'ouvre à Windows 7

Cloud

Nouveau processeur, quantité de mémoire multiplié par quatre… Le XO 1.5 est taillée pour accueillir Windows 7 aux côtés de Linux. Au risque de faire grincer quelques dents.

La semaine dernière, le projet l’OLPC (One laptop per child) a dévoilé sa feuille de route pour les prochaines versions de l’ordinateur ultra portable XO, qui vise à informatiser les enfants des pays émergeants. En janvier 2010, un nouveau modèle, le XO 1.5, fera son apparition. Version enrichie du modèle 1.0, sa configuration évolue à plusieurs niveaux, matériel et logiciel.

Matériel, d’abord. Comme annoncé en avril 2009, les processeurs VIA Technologies C7-M à 1 GHz remplacera le vieillissant AMD Geode à 433 MHz. Néanmoins, pour répondre aux impératifs de contraintes thermiques et d’autonomie, la fréquence d’horloge du C7-M évoluera automatiquement entre 400 MHz (à 1,5 Watt) et 1 GHz (5 W.). Autre avancée, les quantités de mémoire vive et de stockage Flash sont multipliées par quatre : soit 1 Go de DDR2 SDRAM et 4 Go de Flash NAND SLC.

Une configuration taillé sur mesure pour… Windows 7. Le nouvel OS de Redmond équipera effectivement les XO 1.5 et cohabitera aux côtés de l’habituel Linux (une distribution Fedora) jusqu’alors système exclusif de l’OLPC. L’arrivée de Microsoft dans le projet OLPC constitue bien une première… qui ne contente pas tous les participants de l’aventure.

Pour Wayan Vota, responsable des actualités du projet OLPC, l’arrivée de Windows 7 marque « la fin des racines open source de l’OLPC » écrit-il. « Je continue de dire que Windows -quel qu’en soit la saveur- est une erreur marketing pour OLPC. » Selon lui, l’OS de Microsoft reste incompatible avec la vision d’outil pédagogique que constitue le XO et que Linux permet de tailler sur mesure. Bon point en revanche, l’arrivée de Windows ne grèvera pas le prix du XO qui restera sous la barre des 200 dollars. Un petit exploit en regard de la quantité de mémoire Flash ajoutée depuis la version 1.0 du portable et du coût de la licence Windows.

C’est notamment la volonté d’étendre au plus grand nombre le XO qui pousse ses dirigeants à se tourner vers Windows. « Le XO a été distribué à plus de 1,4 million d’enfants dans 35 pays et dans 25 langues », souligne Nicholas Negroponte, fondateur et président d’OLPC. Encore très loin de l’objectif d’équiper 500 millions d’enfants dans le monde. Un objectif qui passera par la poursuite de l’innovation et l’invitation à l’industrie d’en faire autant. « Copiez-nous », lance l’initiateur du projet et, indirectement, du nouveau format de PC portable, les netbooks.

Les XO vont donc continuer à s’enrichir. Prévue pour 2011, la version 1.75 introduira l’écran tactile. Elle s’appuiera sur un processeur ARM développé par Marvell ce qui devrait doubler ses performance tout en réduisant la consommation énergétique. Mieux, la barre des 150 dollars est fixé pour ce futur XO qui sera en revanche dépourvu de Windows, sauf si l’éditeur déploie une version pour l’architecture ARM (ce qui paraît peu probable).

Mais la petite révolution apparaîtra en 2012 avec le XO 3.0. A l’origine annoncé comme la version 2.0, le XO 3.0 se présentera sous la forme d’une simple feuille de plastique souple et tactile rendant ainsi l’appareil incassable. L’ensemble pour moins de 100 dollars. Pour mémoire, la barre des 100 dollars constituait l’objectif initial du projet. Lequel pourrait donc être atteint 10 ans après la création de la fondation OLPC. Mais au risque que le design affriolant du futur appareil éloigne le XO de sa mission originale d’éducation pour les enfants défavorisés, craint Wayan Vota.

olpcxo3_540.jpg


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur