L’enfant, le mobile, et les parents? un trio qui fonctionne ?

Régulations

L’AFOM édite le 1er Guide gratuit à l’usage des parents sur tous les sujets relatifs aux enfants et au téléphone mobile – “Votre enfant et le téléphone mobile” – et revient sur l’utilisation croissante du mobile par les plus petits

Les opérateurs membres de l’AFOM veulent promouvoir une utilisation citoyenne du téléphone mobile dans la société française. Ainsi, ils proposent ici des informations et des conseils utiles aux parents qui partagent cet objectif d’utilisation responsable du téléphone mobile, pour eux et pour leurs enfants. “De nombreux enfants se servent du mobile de leurs parents pour jouer avec comme s’il s’agissait d’une mini-console. Cela correspond à une sorte d’investissement de l’objet qui pourtant appartient aux parents. En l’absence de ceux-ci, les enfants risquent fort de s’en servir au cas où il serait à leur portée”, indique en ouverture du rapport le psychiatre des hôpitaux, le Docteur Claude Allard. Tout d’abord un simple constat, 94% des 15-17 ans et 69% des 40-59 ans utilisent un mobile. Une utilisation différente du téléphone selon les âges Si plus des trois quarts des 15-17 ans utilisent la fonction réveil, la calculatrice ou jouent avec leur téléphone mobile, ils ne sont qu’une petite minorité chez les 40-59 ans. Chez les 15-17 ans, 6 sur 10 prennent des photos et plus de 4 en envoient, tandis qu’ils sont seulement 2 sur 10 chez les 40-59 ans à prendre des photos et 1 sur 10 à en envoyer. Concernant la musique, l’écart est encore plus frappant : 38% des 15-17 ans écoutent de la musique avec leur mobile contre 1% de leurs parents. Enfin, 29% des 15-17 ans consultent des sites Internet (contre 6% des 40-59 ans) et 9% chattent sur leur mobile (contre seulement 2% de leurs parents). 100% des 15-17 ans envoient des SMS contre 61% des 40-59 ans. Parents et enfants n’ont pas la même relation à leur téléphone mobile Les trois quarts des 15-17 ans retournent chercher leur mobile s’ils réalisent qu’ils l’ont oublié, 5 minutes après avoir quitté leur logement (contre 39% des 40-59 ans). Si 18% des 15-17 ans pensent qu’il s’agit d’un objet personnel et 68% le personnalisent, ils sont seulement 5% des 40-59 ans à le considérer comme un objet personnel et 19% à le personnaliser. Enfin, 72% des 15-17 ans prennent en main et manipulent leur mobile quand ils ont quelques minutes devant eux contre 6% des 40-59 ans. Enfin, 48% des 15-17 ans pensent que le téléphone mobile est un objet indispensable contre 19% des 40-59 ans. Parents et enfants font un bilan positif de ce que le téléphone mobile a apporté à leur relation 57% des 40-59 ans et 65% des parents d’enfants équipés pensent que le téléphone mobile a eu des conséquences positives sur leurs relations avec leurs enfants. Les 15 à 17 ans pensent à part égale que le téléphone mobile est autant un instrument de liberté qu’un instrument de contrôle dans les relations parents/enfants. Sur ce sujet, 55% des 40-59 ans pensent que le téléphone mobile est davantage un instrument de liberté qu’un instrument de contrôle. Enfin, 82% des parents dont les enfants sont équipés d’un téléphone mobile pensent que cela leur procure un sentiment de sécurité. Et 73% des 15-17 ans pensent que le mobile a eu des conséquences positives dans les relations avec leurs parents. Les chiffres ci-après sont extraits de la première édition de l’Observatoire Sociétal du Téléphone Mobile AFOM/TNS Sofres. Pour consulter l’intégralité de l’étude <a style=”color:#0000FF”;


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur