Lenovo se lance sur le marché des ultraportables ARM

Cloud

Avec son ultraportable Skylight, Lenovo fait son entrée sur le marché des terminaux mobiles ARM. Ce produit semble bien fini. Dommage qu’il soit si coûteux.

Lenovo sera un des premiers grands constructeurs à intégrer un ultraportable pourvu d’un processeur ARM à son catalogue. Le Skylight sera équipé d’un Qualcomm Snapdragon cadencé à 1 GHz.

Ses autres caractéristiques ne sont pas encore connues. Nous savons toutefois qu’il sera pourvu d’un écran panoramique d’une diagonale de 10,6 pouces, compatible avec la haute définition. Ce produit devrait être disponible aux États-Unis, dès le début du second trimestre.

Son prix stratosphérique de 499 dollars HT (soit environ 415 euros TTC) semble quelque peu exagéré. De fait, ce produit n’apporte pas d’éléments lui permettant de se différencier réellement des netbooks Atom : il n’est ni plus puissant, ni plus autonome (environ 10 heures), ni beaucoup plus léger ou compact. De plus, ARM oblige, il n’est pas compatible avec les versions desktop classiques de Windows et sera donc livré avec une distribution Linux.

La compagnie espère toutefois distribuer ce produit au sein d’offres 3G proposées par des opérateurs de télécommunication (AT&T aux États-Unis). Le Skylight sera alors disponible pour moins de 50 dollars. Toutefois, même avec un prix réduit, ce portable aura bien du mal à s’imposer. Espérons que d’autres constructeurs sauront mieux exploiter les puces ARM afin de proposer des produits plus abordables, ou disposant d’une meilleure autonomie.

lenovoskylight.jpg


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur