Les hommes politiques s’intéressent aussi à Twitter

Régulations

Selon Libération, les politiques se plaisent à fréquenter les réseaux sociaux, dont le dernier en vogue

Nos hommes politiques utilisent de plus en plus l’outil informatique. Après le blog d’Alain Juppé lancé dès 2004, citons le site “Désirs d’avenir”de Ségolène Royal, candidate malheureuse à l’élection présidentielle, ou plus récemment le show TV de la garde des Sceaux Rachida Dati: force est de constater que les politiques maîtrisent de mieux en mieux les sites de réseaux sociaux.

Outre le désormais traditionnel Facebook, Libérationnous apprend que Benoit Hamon, l’eurodéputé socialiste est un inconditionnel du site Twitter. Cet outil de ‘micro-blogging‘ permet à l’utilisateur de signaler à son réseau “ce qu’il est en train de faire“. Au delà de l’activité de la personne, l’outil sert aussi à “diffuser rapidement les chiffres des sondages ou les dernières enquêtes les concernant […] – une rapidité qui peut suffire à créer un buzz sur la Toile“.

L’outil permet en théorie de se rapprocher des électeurs.

Les hommes et femmes politiques hexagonaux se prendraient-ils pour autant pour Barack Obama. Le sénateur de l’Illinois aurait réussi à récolter deux millions de dollars uniquement via des sites de réseaux sociaux comme Facebook ou MySpace. De quoi donner des idées.

Pour autant Dominique Wolton, directeur de l’Institut des Sciences de la Communication au CNRS explique qu’il faut relativiser l’importance accordée au Web. Il ne s’agit là, selon lui, que “d’un tuyau supplémentaire qui ne suffit pas à changer les rapports sociaux culturels et politiques.

Qui est dans le vrai? Pour l’équipe de campagne du candidat démocrate américain, il ne fait pas de doute qu’une partie du succès de leur poulain pendant les primaires tient à l’importance de la sphère Internet.

Le candidat semble l’avoir bien compris: ” Il n’y a pas d’outil plus puissant que le Net pour créer une communauté solide, ancrée sur les mêmes idées“.

Alors, Internet utile à la démocratie ou simple outil de communication ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur