Les investisseurs ne boudent plus la Toile

Régulations

Le spectre de la bulle Internet semble maintenant éloigné. Les fonds de capital-risque mettent de nouveau la main à la poche 

Internet rime de nouveau avec profit. Selon Les Échos, il semblerait que la Toile et l’e-commerce attirent de nouveau les fonds d’investissement capital-risque français. Et leurs devises.

Au premier semestre 2007, les capital-risqueurs auraient investit la somme de 70 millions d’euros, un montant de 72% supérieur à celui du semestre précédent.

L’e-commerce est particulièrement recherché. Il faut dire que ce secteur dispose d’arguments solides. Avec 19 millions d’acheteurs en ligne, 30.000 sites marchands et un chiffre d’affaires en progression de 40% par an, le secteur se porte comme un charme. D’où l’appétit des investisseurs.

D’une manière générale, si les investissements ont atteint un pic en 2000, l’année 2007 marque leur retour à la hausse, tous secteurs confondus. Pour Christophe Chausson, président-fondateur du cabinet de levée de fond Chausson France, « les (…) acteurs reviennent aux principes fondamentaux du métier, qui consistent à investir tôt afin de dégager les meilleurs taux de rendements internes possibles« .

D’où une progression marquée des investissements de la première heure. Entre le premier semestre 2006 et 2007, ce type de placement a progressé de 16%.

La situation prometteuse de certains sites, tels que le très populaire Dailymotion, porte-étendard français du web 2.0, devrait fournir assez d’arguments aux investisseurs pour qu’ils misent sur des sites susceptibles de monétiser leur large audience.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur