Les libraires veulent contrer Amazon sur la Toile

Cloud

Un réseau de libraires français s’apprête à ouvrir un portail de vente en ligne pour faire face à des géants tels qu’Amazon et fnac.com

Un combat inégal. Mais pas perdu d’avance. C’est du moins ce que veut croire le syndicat de la librairie française (SLF) qui, comme le révèleLa Tribune, se lance dans la construction d’un portail Internet comme pour assurer la survie de sa profession.

Face à des mastodontes tels qu’Amazon ou fnac.com, les commerçants traditionnels sont désemparés. Surtout face à la gratuité de la livraison, une pratique en théorie interdite par la loi Lang de 1981. La condamnation récente du portail américain par le tribunal de grande instance de Paris n’a rien changé. La société dirigée par Jeff Bezos, toute disposée à payer les 1.000 euros d’astreinte quotidienne n’a pas fléchi. La Fnac n’a, quant à elle, pas jugé utile de répondre aux courriers de la SLF.

Le livre étant un formidable produit d’appel, un géant comme Amazon est prêt à perdre de l’argent sur ce bien culturel“, explique Guillaume Husson, ancien chargé de mission au ministère de la Culture.

Le livre, au cœur de la polémique, reste un marché toujours attirant. Il pourrait représenter 10% des ventes en 2010 contre 5% aujourd’hui, selon une étude Xerfi.

Le virage du livre numérique Le portail commun représente donc un véritable espoir pour ces libraires traditionnels. Pourtant, la bataille dans laquelle ils se lancent pourrait se révéler plus difficile que jamais. Amazon a entamé il y a quelques mois un virage de taille : l’ebook ou livre électronique. Pour le géant américain, cette nouvelle manière de ‘consommer’ le livre semble être l’avenir. Le kindle et les prochains terminaux destinés à lire les contenus dématérialisés donnent un aperçu de ce à quoi pourrait ressembler le secteur dans les prochaines années, même s’il faut reconnaître que jusqu’à présent le livre électronique n’a pas trouvé son public

En France, cette révolution n’a pas échappé aux éditeurs non plus. Rappelons que l’éditeur Hachette propose depuis début 2008 plusieurs centaines d’ouvrages en téléchargement. La maison d’édition l’Harmattan dispose également d’un catalogue de 9.000 ouvrages dématérialisés téléchargeables, consultables au format PDF et vendus à un prix très proche des versions papier.

Le livre n’échappe pas à la nouvelle économie. Le nouveau portail des librairies traditionnelles, malgré son intérêt, ne pourrait qu’à terme, servir de palliatif.

___

NB. Un exemple de livre électronique chez NetMediaEurope (Silicon.fr):Gizmodo Mag, dans un format magazine, en ligne, avec technologie Spinflip, premier numéro : cliquez-ici


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur