Les mini PC d’Intel et de Gigabyte adoptent les puces Broadwell-U

ComposantsPCPoste de travail
Intel NUC

Les processeurs Broadwell-U trouvent des débouchés dans les mini PC. Les gammes NUC d’Intel et Brix de Gigabyte se sont empressées de les adopter.

Intel a profité du CES 2015 de Las Vegas pour officialiser sa gamme de mini PC de nouvelle génération, les NUC 2.0.

Au menu, des puces Broadwell-U à 15 W, dévoilées elles aussi au cours du CES (voir l’article « CES 2015 : Intel lance ses puces Broadwell à l’assaut de la mobilité »). Il faut donc s’attendre à une plus faible consommation au repos, et à de bien meilleures performances graphiques. Intel insiste ainsi sur la capacité de ces nouveaux NUC à décoder des flux vidéos en 4K.

La connectique fait apparaître plusieurs ports USB 3.0, une prise Ethernet Gigabit, ainsi que la possibilité de piloter jusqu’à 3 écrans simultanément sur certains modèles. En interne, il sera possible d’ajouter jusqu’à 16 Go de RAM. Côté stockage, le port mSata laisse place à un connecteur M.2, plus compact, mais aussi plus intéressant. Il permet en effet de connecter des modules SSD Sata 3 ou PCI Express, ces derniers se montrant nettement plus véloces.

Plusieurs modèles sont accessibles, du Core i3 (qui sera distribué au cours du mois), aux Core i5 (accessible en mars) et Core i7 (livré en avril). Des cartes mères pourront également être achetées séparément. Côté boîtier, Intel a généralisé l’adoption d’un double format : compact, en M.2 seul, et de plus grande hauteur, avec la possibilité d’ajouter un disque dur au format 2,5 pouces.

Le capot supérieur de ces boîtiers pourra être échangé pour un module d’extension proposé par des constructeurs tiers. Hauppauge a ainsi présenté un récepteur TV adapté aux NUC 2.0. Une idée intéressante.

Gigabyte : une alternative plus classique

Gigabyte renouvelle également ses mini PC Brix pour adopter des puces Broadwell-U d’Intel. Nous retrouvons ici trois modèles de processeurs : Core i3-5010U (2 cœurs, 4 threads, 2,1 GHz), i5-5200U (2 cœurs, 4 threads, 2,2 GHz, 2,7 GHz en pointe) et i7-5500U (2 cœurs, 4 threads, 2,4 GHz, 3 GHz en pointe). Là encore, la connectique fait la part belle à l’USB 3.0. Toutefois, seules deux sorties vidéo sont au maximum de la partie.

Le châssis est accessible en deux versions, comme avec l’offre d’Intel : une capable de recevoir un disque dur 2,5 pouces et un module mSata et une seconde – plus compacte – limitée au seul port mSata. Les prix et dates de disponibilité de ces machines n’ont pas été précisés.

Il est à noter que Gigabyte et Intel devront compter avec l’arrivée d’un nouveau concurrent, HP. Avec ses HP Pavilion Mini Desktop et HP Stream Mini Desktop, le constructeur américain fait en effet une entrée remarquée dans le monde des mini PC. Voir à ce propos notre article « CES 2015 : HP lance un mini PC à 190 euros ».

Intel, HP et Gigabyte devraient prendre la tête du marché des mini PC courant 2015. Chose d’autant plus vraie que MSI comme Shuttle n’ont présenté aucune nouvelle offre dans le cadre du CES 2015. Le trublion Zotac s’est montré pour sa part plus actif, avec des solutions fanless, mais également des micro PC rénovés, sur lesquels nous aurons l’occasion de revenir prochainement.

À lire aussi :
CES 2015 : le Compute Stick d’Intel attendu pour mars
CES 2015 : Avec Curie, Intel pare les vêtements de puces x86
Asus lance sa Chromebox, un mini PC low cost sous Chrome OS


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur