Les pirates utiliseraient 1 à 3% du trafic du Web

Sécurité

L’objectif pour les pirates : attaquer des serveurs et faire tomber des sites web

Internet compte en permanence 1 à 3% de son trafic destiné à nuire. Des chercheurs en sécurité d’Arbor Networks, un spécialiste américain de la sécurité, ont, selonInfoworld, établit qu’une quantité infime d’informations circulaient en permanence sur la Toile. Avec pour seul objectif de faire “tomber” les sites web grâce à des attaques de déni de service (DDOS).”Ce qui est surprenant, c’est que s’est systématiquement 1 à 3%“, s’étonne Danny MacPherson, responsable de la recherche chez Arbor.Lancées par des cybercriminels, ces attaques ont pour but de paralyser des serveurs. Submergés par le nombre de requêtes, ces derniers se trouvent dans l’incapacité de répondre à des tâches aussi basiques que l’envoi d’email. Les cibles privilégiées de ce type d’attaque restent les serveurs de messagerie instantanée.Pour parvenir à cette découverte, les chercheurs ont étudié les comportements de 1.300 routeurs sur 1 an et demi. Les analyses ont démontré que les paquets envoyés durant les attaques DDOS étaient rarement inférieures 1%. Toutefois, à certaines périodes de l’année, celle-ci pouvaient atteindre 6%, notamment pendant la période de Noël ou du Nouvel An.

Pour Danny Macpherson, il est raisonnable de considérer que près de 10% du trafic sur le Web pourrait, à l’avenir, être infecté. Ce qui fait froid dans le dos.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur