Les résultats de Google déçoivent les analystes

Cloud

Le géant du moteur de recherche, toujours en bonne forme, affiche des résultats inférieurs aux attentes

Toujours plus ! Mountain View affiche toujours des résultats étincelants. Pas de doute. Pourtant, à l’annonce des résultats du quatrième trimestre, le géant à quelque peu déçu les marchés.

Le chiffre d’affaires du trimestre s’est en effet révélé inférieur au consensus. Google affiche 4,82 milliards de dollars de CA contre les 4,83 milliards attendus.

Le bénéfice net du groupe atteint 1,21 milliard, soit 3,79 dollars par action dilué, contre 3,29 dollars par action un an plus tôt. Sans les frais exceptionnels, le bénéfice par action atteindrait 4,43 dollars. Un chiffre inférieur aux prévisions qui tablaient sur un bénéfice à 4,47 dollars.

Les revenus du site se sont révélés légèrement inférieurs aux chiffres attendus. Les acquisitions ont coûté un peu plus cher que ce nous avions prévu“, explique Derek Brown, un analyste de la société d’investissements Cantor Fitzgerald.

“Nous sommes très heureux de notre performance sur ce trimestre”, explique pourtant Eric Schmidt, CEO de Google. “Il reflète le fort levier de notre coeur d’activité, progressant de manière réactive face à nos nouvelles initiatives entreprises, et l’amélioration de la discipline dans la gestion de nos dépenses opérationnelles”, ajoute le dirigeant.

Mountain View s’est offert en 2007 un joli petit paquet d’entreprises. FeedBurner, Panoramio, Peakstream, GrandCentral, Postini etc. La plus notable reste le rachat de DoubleClick pour 3,1 milliards de dollars. Une jolie prise qui avait pour but de donner un temps d’avance au moteur de recherche dans le secteur de la publicité en ligne.

Les analystes ont également observé d’œil attentif la masse salariale. Le nombre d’employés (16.805) a progressé de 5,5% depuis la fin du troisième trimestre. Les analystes ont appelé le géant à lever le pied sur les embauches, et donc les dépenses.

A l’annonce des résultats, le marché n’a pas tardé à sanctionner. L’action, à 564 dollars à la clôture du Nasdaq, a reculé à 522,24 dollars lors des cotations après fermeture.

Côté prévisions, Google ne semble pas craindre de risques de récession. “Nous sommes optimistes pour 2008”, a affirmé, jeudi, Eric Smith, le PDG du groupe.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur