L’Haptix transforme toute surface en interface tactile

Composants

Haptix Touch a développé le périphérique Haptix, une interface homme-ordinateur censée révolutionner le tactile et enterrer la souris selon ses concepteurs.

Dire que l’Haptix signe l’arrêt de mort de la souris, cette doyenne de l’informatique, est probablement précipité. Toujours est-il que les constructeurs rivalisent d’ingéniosité pour proposer des nouvelles interfaces.

On le voit avec le périphérique Kinect de Microsoft mais aussi avec le Leap Motion ou encore l’interface de suivi des yeux implémentée dans le Galaxy S4.

Haptix Touch, une société basée à San Francisco, y va donc de son propre concept avec le capteur multipoints Haptix. Il permet de “transformer” n’importe quelle surface en interface tactile. La société parle de “Mouse killer” pour décrire son périphérique.

Créateur de surface tactile virtuelle

Il ne s’agit pas à proprement parler d’un capteur tactile mais d’un système basé sur le traitement d’image en temps réel. “Haptix est basé sur des algorithmes complètement radicaux dans la vision par ordinateur et le traitement d’image,” déclare Lai Xue, le co-fondateur de Haptix Touch.

Selon Haptix, utiliser l’écran tactile d’une tablette ou d’un ordinateur présente certains défauts (fatigue, mains qui cachent systématiquement une partie de l’écran…). Le Leap Motion a également cet inconvénient de devoir maintenir ses mains en l’air, ce qui entraîne une certaine fatigue.

Embarqué dans un petit boîtier qui vient se clipser au sommet de l’écran d’un ordinateur, d’une tablette ou d’un téléviseur, il permet de prendre le contrôle de l’appareil.

En substance, il transforme toute surface en interface tactile multipoints mais avant même le contact avec la surface, Haptix détecte les doigts ou bien le stylo utilisés et les affiche à l’écran (à l’instar du pointeur d’une souris). L’utilisateur prend ainsi conscience de la position de l’emplacement où il interagit rendant ainsi l’utilisation naturelle.

Une interface modulable

L’Haptix peut être utilisé suivant trois modes : pour du multitouch (comme sur un écran tactile de smartphone ou de tablette), en tant que trackpad ou bien en tant que souris, chaque doigt jouant alors un rôle bien précis.

L'Haptix utilisé en mode souris
L’Haptix utilisé en mode souris

Pour l’heure Haptix fonctionne sur les OS Windows XP/Vista/7/8 et Ubuntu. Mais ses créateurs planchent activement pour qu’il soit compatible avec Mac OS X et les smart TV sous Android.

Il fonctionne directement avec l’OS mais un kit de développement (SDK) est d’ores et déjà prévu pour faciliter le développement d’applications.

Réalisé en finition aluminium brossé, il mesure 3 x 3 x 8 cm et dispose d’un angle de vue de 120° qui devrait être élargi à 150° pour la version finale.

Haptix_cConcrètement, le petit boîtier renferme deux webcams dotées chacune d’une définition de 640 par 360 pixels et un microcontrôleur. Les développeurs ont pensé à tout puisque les webcams sont sensibles aux infra-rouges, ce qui le rend utilisable même lorsque la lumière vient à manquer. Il se connecte tout simplement via l’USB 2.0.

Haptix attend d’être financé à hauteur de 100 000 dollars sur la plate-forme de financement collaboratif Kickstater depuis le 14 août 2013. La campagne se terminera le 14 septembre 2013 et permettra aux backers (ceux qui ont investi dans le projet) de recevoir un Haptix pour la somme de 65 dollars avec des livraisons qui débuteront en février 2014.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur