Liberty Media boucle le rachat de Noos

Cloud

Le montant de la transaction se situe entre 624 et 660 millions d’euros

Depuis le 1er juillet, Suez n’a plus aucune participation dans les médias français. A cette date, le groupe a finalisé la cession du câblo-opérateur Noos (1,1 million d’abonnés) à UnitedGlobalCom, filiale de l’américain Liberty Media.

Le montant de la transaction se situe entre 624 et 660 millions d’euros. Cette fourchette s’explique par les ajustements de dernière minute qui pourraient être effectués sur le prix. UGC paiera 530 millions d’euros au comptant à Suez, actionnaire à hauteur de 50,1% du câblo-opérateur qui détient par ailleurs 19,9% du capital d’une nouvelle entité réunissant la filiale française d’UCG (UPC) et Noos. Le nouveau groupe comptera 1,8 million d’abonnés, UGC propose en effet une offre câble en France (700.000 abonnés). UGC confirme que le nouvel ensemble devrait réaliser un chiffre d’affaires de 400 millions d’euros environ cette année. Et souligne que Noos et UPC resteront dirigés par les équipes actuelles “jusqu’à ce que les compagnies aient exécuté un plan d’intégration visant à atteindre les avantages financiers, opérationnels et stratégiques qu’offre la nouvelle structure”. Traduction: des suppressions de postes sont à prévoir. La cession de Noos marque le coup d’envoi de la recomposition du câble français et permettra à ce secteur en difficultés de se concentrer autour d’un ou deux acteurs afin de survivre face à une concurrence de plus en plus agressive: satellite, TNT mais aussi TV via ADSL. Cette recomposition va donc se poursuivre avec la cession de France Télécom Câble (847.000 abonnés) et de NC Numéricâble (Canal+, 798.000 abonnés) programmées depuis le début de l’année.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur