Lindows ré-invente la station Internet ‘diskless’

Régulations

L’éditeur de logiciels Lindows essaie de ressusciter l’idée de l’ordinateur Internet, simple terminal sans unités disque… ou presque

Un ordinateur, très spartiatement équipé qui se procure tous les logiciels et toutes les donnée dont il a besoin sur Internet – voilà une idée qui revient régulièrement dans l’industrie ‘high tech’ mais jusqu’ici sans grand succès… L’éditeur Lindows a décidé de relever ce défi: il annonce sur son site web qu’il commencera par les Etats-Unis pour proposer sa ?WebStation’ au prix de 169 dollars.

La WebStation est un ordinateur personnel ou plutôt un terminal de consultation dépourvu de disque dur et de lecteur de disquettes. Le système d’exploitation ? Lindows, bien sûr, dérivé de Linux- est lancé à partir d’un lecteur de CD. L’utilisateur recueille les logiciels supplémentaires et les fichiers dont il a besoin en se connectant à un réseau local ou sur Internet. La WebStation comporte un processeur Via C3, cadencé à 800 MHz. La machine est dotée de 256 Mo de mémoire Ram et dispose de deux interfaces USB. Là, les nostalgiques pourront connecter un lecteur de disques ou un disque dur mobile. Les premiers vendeurs de la WebStation proposent, en supplément, le montage d’un disque dur au prix de 70 dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur