LinkedIn et l’Apec s’allient pour attirer plus de professionnels

Cloud

Le portail français des cadres et la plate-forme de réseau social américain s’unissent pour le plus grand bonheur des cols blancs en recherche d’emploi

La collaboration semblait presque couler de source. Selon une information des Echos, l’Apec le spécialiste du recrutement de cadres et LinkedIn, la plate-forme communautaire professionnelle ont choisi de lier leur destin. Pour le meilleur et pour le pire. Mais surtout pour le meilleur.

La collaboration, qui doit débuter autour du 11 mars, doit permettre aux deux parties d’optimiser singulièrement leurs services respectifs. La technologie développée par LinkedIn et le savoir-faire de l’Apec devraient également permettre aux deux acteurs de toucher un plus grand nombre de professionnels.

LinkedIn et ses 20 millions de membres comptent bien mettre à profit ce rapprochement. “L’Apec cumule une part de marché significative, une compréhension aiguisée des problématiques RH nationales, quantités d’offres de recrutement et une solide expertise en conseil“, assure Reid Hoffman, le créateur de LinkedIn.

Revendiquant plus de 27.000 offres d’emploi en janvier 2008, soit 48% de mieux par rapport à janvier 2007, le portail de l’Apec attire près de 40.000 entreprises et plus d’un demi-million de cadres. Ces résultats ne lui permettent toutefois pas de dépasser les mastodontes que sont Monster et l’ANPE.

Ave LinkedIn, l’Apec peut espérer prendre l’avantage sur ses rivaux. Le portail français des cadres comptent sur son associé pour créer des “passerelles entre secteurs d’activité“, permettre aux demandeurs d’emploi de densifier leur propre réseau et “[démultiplier les] opportunités de carrières non formulées voire insoupçonnées“, selon les termes de Jean-Pascal Szelerski, directeur des services Web de l’Apec.

Ce nouveau rapprochement illustre une fois encore la place grandissante prise par le web et les réseaux communautaires dans la recherche d’un emploi. Rappelons toutefois que selon une enquête menée par le site Keljob.com, le taux de transformation demeure assez réduit. Selon cette même étude, seuls 9% des interrogés devaient leur emploi à leur réseau virtuel.

LinkedIn et l’Apec tiennent absolument à faire mentir cette tendance. L’américain compte sur cette nouvelle synergie pour l’aider à atteindre son objectif : 100 millions de membres en 2010. Pour atteindre ce chiffre, nul doute que d’autres partenariats seront sollicités.

Facebook, lieu de recrutement

Les initiatives de recherches d’emploi sur le web se multiplient. Une nouvelle opération du même type utilise cette fois-ci la plate-forme de réseau social Facebook. L’application « Work With Me » lancée par TMPNEO, permet aux utilisateurs d’afficher dans leur profil les offres d’emploi de leurs entreprises.Visibles par l’ensemble du réseau de l’utilisateur, les offres d’emploi proposées sont reliées à une agence de recrutement. Unilog, Areva, CSC et l’Oréal utilisent déjà cette application.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur