L'Internet en entreprise est en légère baisse en 2009

Cloud

Les employés surfent 4 minutes de moins par jour à des fins personnelles depuis leur ordinateur professionnel. Grâce, notamment, à la multiplication des applications métier web.

Pour la première fois depuis 2004, le temps moyen passé sur le réseau mondial au bureau régresse. On passe aujourd’hui 86 minutes par jour en moyenne contre 90 minutes en 2008 à surfer depuis son ordinateur professionnel. Soit tout de même près du double des 47 minutes de 2004. Ces résultats sont tirés de l’étude Réalité de l’utilisation du web au bureau !* menée par Olfeo, éditeur de passerelle de sécurité avec solutions de filtrage d’URL et protocolaire notamment.

Cette légère régression se confirme également dans les usages. La part du temps passé à butiner à des fins professionnelles progresse à son tour. Ainsi 33 % du temps en ligne (soit 28 minutes) se fait dans le cadre d’un usage professionnel (il reste donc 67 %, soit 58 minutes, de surf personnel). Contre 27 % (24 minutes) en 2008. L’entreprise a donc (re)gagné quatre petites minutes quotidiennes sur le temps de « loisir » de ses employés, soit une augmentation de 17 %. Une proportion qui, cependant, augmente régulièrement depuis 2005.

Olfeo explique cette évolution par « la pénétration des outils de convergence tels que les smartphones qui sont très utilisés durant les temps de transports du matin et d’autre part par la multiplication des applications métier web en entreprise. » En conséquence, les employés ressentent moins le besoin de se connecter au bureau pour consulter leurs services personnels le matin.

Les sites d’actualité sont les plus consultés par les employés. Ils constituent 21 % des visites. Suivi de la consultation de contenus audiovisuels radio, TV, vidéo, etc. (16 %), puis des services de réseaux sociaux (blogs, réseautage, forums, etc.) à hauteur de 14 %, des jeux/téléchargement (12 %) et du commerce électronique (11 %). La banque en ligne et les loisirs occupent chacun 9 % des sites les plus visités. Pour Olfeo, « on peut estimer que plus de 50% du budget de l’accès Internet est nécessité par un trafic sans aucun caractère professionnel. Bien qu’aujourd’hui les entreprises se mettent aux vidéos ».

Le temps « perdu » (pour l’entreprise) cumulé sur Internet représente 29 jours sur l’ensemble de l’année. Soit une perte de productivité de 13,8 % selon Olfeo. En perte de vitesse face aux 15,7 % de 2008. Un gain de productivité qui, paradoxalement, ne se reflète pas dans le coût perdu pour l’entreprise. « Aujourd’hui l’utilisation à des fins personnelles d’Internet, coûte 2,82 fois le salaire d’un collaborateur par an contre 2 fois en 2008 », note Olfeo sans pour autant étayer sa conclusion.

* L’étude porte sur le premier semestre 2009 auprès d’une quarantaine d’entreprises de tailles variables dont les collaborateurs ont librement accès au Net. Les résultats ont été analysés à partir des journaux de connexion des serveurs proxy. L’étude porte sur l’usage exclusif d’Internet dans l’entreprise et exclut l’usage du courrier électronique. Internet affiche un taux de pénétration supérieur à 90 % dans les grandes entreprises et 80 % dans les PME.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur