LinuxWorld: IBM parle de 'middleware' débarrassé de Microsoft…

Logiciels

La formule paraît abrupte. Pourtant, elle ne fait que traduire l’état d’esprit d’une alliance qui a prévalu sur le Salon Linux

Big Blue n’a pas caché son jeu, lors du salon LinuxWorld qui s’est tenu cette semaine à San Francisco. Le géant mondial a clairement démarché les différents acteurs de la distribution Linux – dont les plus grands, RedHat, Ubuntu et, bien sûr son allié Novell – pour leur proposer de rejoindre une « alliance » qui est vite apparue comme anti-Microsoft.

L’objet de la démarche d’IBM a consisté à leur proposer des ‘packages Linux‘ avec son ‘middleware’ pré-chargé à l’intérieur.

Pour cela, IBM a fait savoir qu’il avait reconfiguré son offre logicielle Lotus Foundations -qui inclut Lotus Notes, Sametime et Symphony.

Argument avancé: son « repackaging » rend ses logiciels « middleware » plus économiques et plus faciles à installer sur des « PC Linux ».

Résultat de l’opération, les postes clients se trouvent libérés (« free of« ) de tout logiciel Microsoft…

Lors d’une conférence de presse, des dirigeants d’IBM ont été explicites: ils ont fait valoir que cette disponibilité plus accessible d’outils collaboratifs ne manquera pas d’inciter des professionnels ou des entreprises à basculer vers Linux, au moment où l’on constate que l’adoption de Windows Vista pourrait stagner.

Rappelant l’argumentaire « low cost » de Linux face à Windows, IBM estime que le pré-chargement d’outils sur Linux devrait contribuer à ébranler l’emprise de Microsoft sur le marché des petites entreprises où domine son offre « Small Business Server » (SBS).

Big Blue considère déjà que ses produits de serveur Domino pourraient être ainsi plus facilement visibles et adoptés par les PME -d’autant plus qu’étant partiellement en ‘open source’ « ils s’installent facilement et ne nécessiteraient pas d’expertises particulières en informatique« .

Sur le Salon, IBM présentait un ensemble d’outils de développement permettant d’écrire des applications dans l’environnement Lotus Foundations.

A noter que Lenovo a déjà répondu positivement – ce qui n’étonne personne compte tenu des liens historiques IBM – Legend (lire notre article par ailleurs).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur