L'iPhone 3G dispo en juin?

Cloud

Le printemps arrive et les rumeurs bourgeonnent

On reparle à nouveau de l’iPhone 3G… Selon un analyste de Bank of America, dont les propos ont été repris par Reuters, Apple serait sur le point de lancer une troisième version de son mobile, avec (enfin diront certains) une compatibilité 3G/3G+.

Toujours selon cet analyste visiblement bien informé, le terminal pourrait être mis en vente dès le moi de mai aux Etats-Unis, avec l’opérateur AT&T qui détient outre-Atlantique l’exclusivité de la distribution du portable.

Nos dernières informations évoquent un démarrage en douceur de la production d’iPhone 3G en mai, avant un fort coup d’accélérateur à partir du mois de juin“, affirme Scott Craig de Bank of America.

Une déclaration qui rejoint celle de Randall Stephenson, CEO d’AT&T, qui affirmait en janvier dernier qu’un iPhone 3G serait disponible dès 2008.

Ce lancement coïnciderait avec la mise en ligne de la version 2.0 du SDK (software kit development) du terminal qui permettra d’élargir les capacités professionnelles de l’iPhone. Des capacités qui seront bien évidemment dopées par la connectivité 3G qui manque cruellement au mobile.

Un iPhone 3G voudrait dire qu’Apple a réglé le problème de l’autonomie du terminal. Pour l’instant, l’iPhone dispose de huit heures d’autonomie et comme le soulignait Steve Jobs en septembre 2007 : “les chipsets 3G sont des gouffres à énergie”.

Cet iPhone 3G permettra certainement à Apple d’atteindre plus rapidement ses objectifs : 10 millions d’exemplaires vendus d’ici fin 2008. Depuis son lancement en 2007 (juin aux USA, novembre en Europe), le mobile s’est vendu à 4 millions d’exemplaires. Gene Munster, de Piper Jaffray table lui sur 45 millions de combinés vendus d’ici 2009…

Pour autant, une telle annonce pourrait avoir des conséquences pour le moins négatives. Les acheteurs européens de la première version, qui ne propose qu’une connexion Edge et Wi-Fi, risquent de l’avoir mauvaise. Les lancements en Europe ont en effet eu lieu il y a moins de six mois… Et Apple pourrait avoir à proposer des compensations.

Les futurs clients pourraient pour leur part attendre la sortie du nouveau iPhone et ainsi profiter du haut débit de la 3G, plombant alors sévèrement les ventes de la première version sur le Vieux continent.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur