Loire: le réseau très haut débit Lotim prend ses marques

Régulations

A partir de Saint-Etienne et de Roanne, le réseau à très haut débit sur fibre optique couvrant 500 km et pouvant desservir 20.000 entreprises va commencer son déploiement

Sur fond de rivalité et de bataille face à l’opérateur national historique (cf. les démêlés du Limousin), le projet Lotim -Loire Télécommunication Infrastructures Mutualisées- a vu le jour officiellement ce 16 décembre. La société d’exploitation, Lotim Télécom, a été constituée, comme filiale d’Axione.

Point fort: elle est, conformément aux nouvelles dispositions de la loi, délégataire du service public pour un réseau à haut débit (étant déléguée par le Conseil Général de la Loire). Ce réseau départemental s’inscrit, en effet, dans un programme baptisé Cyberloire, initié notamment par le département. Le Conseil Général a choisi la société Axione (filiale du groupe ETDE, Bouygues) pour développer ce réseau à très haut débit, qui doit offrir 10 à 100 mégabits/seconde, soit 10 à 100 fois plus que l’ADSL. Lotim Télécom installe son siège à Saint-Etienne, avec un deuxième centre technique à Roanne. D’ici à un an ce sont 114 zones d’activités et quartiers d’affaires du département de la Loire qui seront raccordés à cette infrastructure sur fibre optique, longue de 500 kilomètres. Elle reliera les bassins économiques locaux, sur l’axe Saint-Etienne – Roanne, aux principales artères numériques d’Europe via Lyon. Près de 20 000 entreprises de la Loire bénéficieront à terme d’une offre locale intégrant l’ensemble des services d’un opérateur télécoms de gros: interconnexions de sites sans limite de débit, accès à Internet à 100 Mbits et plus, transit Internet depuis deux noeuds d’échanges départementaux, réservation de canaux voix et images? Tous les opérateurs nationaux et locaux sont “invités à proposer aux entreprises ligériennes le meilleur de leurs services au meilleur tarif“. Le contrat de concession, qualifié de “projet unique en Europe, a été signé pour une durée de 20 ans. Lotim Télécom assure la conception, la construction et l’exploitation du réseau en le commercialisant auprès des opérateurs de télécommunications, nationaux et locaux. L’opérateur, gestionnaire de service public, ou “opérateur d’opérateurs” a engagé “un projet industriel majeur“: plus de 600.000 euros seront consacrés lors des trois prochaines années à la création de 3 postes de chercheurs et au financement de projets de développement d’usages industriels et grand public. “Lotim Télécom consacrera plus de 1,6 million d’euros pour faire de la Loire une terre d’excellence en matière d’offres très haut débit.” Au total, il est prévu un investissement de 47 millions d’euros dans la Loire. Les dépenses de fonctionnement sont estimées à 79 millions d’euros pendant la durée du contrat (20 ans). Le Conseil général assure 54% de la participation publique aux investissements, qui s’élèvent à 16,5 millions d’euros pour les deux premières années (le reste provenant pour 33% de la Région et 13% de l’Union Européenne).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur