Mainframe : IBM va relever les tarifs de ses licences Flat WLC

Cloud

La hausse – en moyenne 10% – sur une partie des logiciels IBM System z sera effective en juillet 2013.

Le mainframe a ses règles auxquelles il est difficile de déroger. Parmi celles-ci figurent les évolutions tarifaires, qui doivent être largement anticipées afin que les DSI puissent réviser leurs projections budgétaires… Surtout lorsque l’on s’appelle IBM et que le coût des licences sur un mainframe peut se chiffrer en millions d’euros.

10% sur les licences FWLC

La hausse annoncée pour le 1er juillet 2013 porte sur une sélection de logiciels (environ 1100) qui sont soumis au modèle de licences Flat Workload License Charges (Flat WLC ou FWLC). Mis en place en 2001, ce système métrique de facturation mensuelle à la licence a la particularité de ne pas prendre en compte les sous-capacités de charge. La licence est chargée une fois, peu importe l’évolution de la charge sur le serveur, d’où l’expression ‘flat’.

L’intérêt de ce modèle est qu’il s’applique sur toutes les machines mainframe, sans se préoccuper de leur taille ou de l’évolution de leur capacité. Par exemple, si l’on reprend l’explication fournie par IBM, les 5 générations de serveurs System z qui se sont succédé depuis 2001 ont permis de multiplier par 20 la capacité de ces serveurs, mais le modèle de licence n’a pas été affecté.

Les logiciels concernés sont principalement des applications plutôt anciennes, qui tournent sous système d’exploitation MVS, VSE et VM, comme des bases de données, des moniteurs de transactions, des outils de développement ou des compilateurs.

Flat WLC versus MSU

À l’opposé, la facturation à la performance s’applique à d’autres logiciels IBM et prend le nom de Metered Service Units (MSU). Ce modèle de licence est intéressant pour les environnements qui sont liés à la performance, comme les serveurs virtualisés. En effet, une partie du mainframe peut ainsi être isolée, et ne sera chargée MSU que sur la consommation réelle de la partition logique. L’avantage sera alors très net par rapport au modèle FWLC, et dans la ligne des pratiques actuelles.

Les utilisateurs de mainframes récents, les IBM System z12 par exemple, tireront profit des applications sous licence MSU, puisque ces machines sont plus performantes avec moins de ressources. Ce dont se moquent les produits sous licence FWLC qui subiront leur hausse quelque soit la machine sur laquelle ils tournent. La simulation ne sera pas simple pour les DSI…

La liste des logiciels IBM sous licence Flat WLC sur lesquels s’appliquera la hausse qui varie suivant les arrondis de 6,7% à 11,8%, pour une moyenne de 10% par serveur. Attention, tarification en dollars applicable aux USA, à vérifier.


Voir aussi
Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur