MicroHoo et YaSoft sont dans un bateau.

Régulations

Microsoft-Yahoo, Yahoo-Microsoft : l’accord conclu lie les partenaires pour dix ans sur le Search. Et Microsoft l’aura bien cherché !

Après une introduction digne des grands aphorismes du marketing américain, le communiqué énonce : « Microsoft apportera désormais sa puissance au moteur de recherche Yahoo! tandis que Yahoo! deviendra le partenaire mondial exclusif pour les plus grands annonceurs des deux entreprises. » Belle promotion ! Il devient le partenaire exclusif, pas le maître du jeu pour ces clients…

Sur le Web, l’utilisateur pourra donc effectuer ses recherches sur plus de contenus qu’il passe par l’un ou l’autre des moteurs : Bing ou Yahoo! Et le publicitaire accédera lui aussi à plus d’utilisateurs et à un trafic bien plus élevé suite à cette « union ». Evidemment, le département de R&D bénéficiera aussi de cet accord : une recherche commune, donc moins onéreuse et deux fois (ou plus) rentabilisée.

Mais de qui parlent-ils ?« En offrant une réelle alternative aux annonceurs, cet accord associera les places de marché de Yahoo! et de Microsoft afin qu’ils n’aient plus à dépendre d’une seule entreprise qui domine plus de 70 % du marché du Search,»avance Microsoft. Mais de qui parlent-ils ? Pour ceux qui n’auraient pas compris, le truculent Steve Ballmer ajoute : « A travers cet accord avec Yahoo!, nous apporteront encore plus d’innovation dans le Search, plus de valeur ajoutée aux annonceurs, et un vrai choix pour le client sur un marché actuellement dominé par une seule et unique entreprise. »

Bons amis pour 10 ans ? Cet accord est conclu pour dix ans, durant lesquels Microsoft acquiert une licence exclusive sur les technologies de recherche Yahoo! et le droit de les intégrer dans ses propres plateformes de recherche. Et si dans dix ans les partenaires se brouillent, démêler tout cela sera un vrai casse-tête… Comme nous l’avions annoncé ce matin, Bing devient le seul algorithme de recherche et la seule plate-forme de gestion des paiements liés au Search pour les sites Yahoo! La plateforme AdCenter de Microsoft gérera donc la publicité pour les deux entreprises, à des prix fixés par les processus automatisés d’AdCenter. En revanche, chacun continuera à utiliser ses activités d’affichage publicitaire et conservera ses équipes commerciales .

Une politique de partage de revenus sera définie en fonction du trafic généré par les sites des deux partenaires. Enfin, Microsoft garantira un chiffre d’affaires sur les sites coopérés dans chaque pays, dans les 18 mois suivant l’implémentation technique dans le pays. Le déploiement global est planifié 24 mois après la signature de l’accord.

Yahoo! fait savoir qu’elle évalue le bénéfice annuel de cette opération à environ 500 millions de dollars, auxquels s’ajoutent 200 millions de dollars de réduction sur les investissements, et pour une augmentation du cash-flow d’environ 275 millions de dollars.

Nous verrons dans quelques mois si Google peut se mettre à trembler… ou pas.


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur