Microsoft publie d’autres données sur la diversité pour convaincre

Régulations

Microsoft a dévoilé les statistiques sur la composition de sa main-d’œuvre exigées par l’administration américaine. Les femmes et les minorités ethniques sont sous-représentées.

Conformément à la promesse de son CEO, Microsoft a rendu public mi-décembre son rapport EEO-1 à l’attention de la commission américaine pour l’égalité des chances dans l’emploi (EEOC – Equal Employment Opportunity Commission). Comme tout employeur appelé à remplir le formulaire de l’agence fédérale aux États-Unis, l’éditeur y indique les données relatives à la composition de sa main-d’œuvre par genre, origine ethnique et catégorie professionnelle. La sous-représentation des femmes et des minorités ethniques demeure, malgré des signes encourageants.

Où sont les femmes de Microsoft ?

La multinationale est dirigée par un CEO d’origine indienne, Satya Nadella. Son conseil d’administration est présidé par un afro-américain, l’ex-CEO de Symantec John Thompson. Une femme, Amy Hood, est devenue en 2013 la première directrice financière (CFO) du groupe. Mais les statistiques globales, publiées dès le mois d’octobre, sont bien moins flatteuses pour la diversité…

Dans le monde, l’entreprise emploie près de 127 000 salariés (dont plus de 60 800 aux États-Unis), parmi lesquels 71% d’hommes et 29% de femmes, une répartition quasi-similaire à celle d’autres grands groupes IT américains. La proportion de femmes chute à environ 17% dans les métiers IT. Google, Yahoo, LinkedIn et consorts ne font pas mieux. Au top management, le taux n’est guère plus élevé avec 17,3% de femmes dirigeantes chez Microsoft (un taux inférieur de 11 points à celui publié l’été 2014 par Apple). En revanche, les femmes sont davantage présentes dans les métiers « non-tech » (44,5%), plus particulièrement dans les fonctions administratives et commerciales.

L’équité de traitement des salariés

Dans l’industrie IT, la sous-représentation des femmes et des minorités ethniques est une constante (aux États-Unis l’effectif de Microsoft est « blanc » à 60,6%). La firme de Redmond ne fait pas exception. L’intervention maladroite de Satya Nadella sur le salaire des femmes n’a pas rassuré, en octobre dernier. Mais elle a été suivie d’un mea culpa et d’une déclaration en faveur de l’équité de traitement des salariés et de l’égalité des opportunités chez Microsoft. « Je m’engage pour placer la diversité et l’intégration au cœur de notre culture et de notre entreprise », assurait alors Satya Nadella.

Lire aussi :
Microsoft : Satya Nadella s’engage pour la diversité et l’intégration
Diversité : Microsoft en voie de féminisation de ses effectifs

crédit photo © Semisatch – Shutterstock

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur