Microsoft Office Live : applications Web et e-mails gratuits pour TPE

Logiciels

Office Live Small Business V2, lancé aujourd’hui propose gratuitement un site Web hébergé avec nom de domaine, la création de site, des e-mails, un espace de collaboration, un mini CRM en ligne, etc. Le tout gratis…

Introduit en février 2006 aux États-Unis, puis à la fin 2006 en France, Office Live Small Business s’adresse aux petites entreprises ayant des besoins professionnels, mais ne disposant d’aucunes compétences techniques. Un public qualifié de “prosumer”, effectuant des achats professionnels, mais proches du grand public, et achetant par exemple ses consommables (ou plus) auprès de la grande distribution. Le nombre de ces TPE de 1 à 10 utilisateurs s’élève à 3,2 millions en France.

Ce service compte déjà 600.000 utilisateurs dans le monde (surtout aux États-Unis), dont 20.000 en France. Mais l’éditeur de Windows affiche de fortes ambitions. La filiale France vise 40.000 abonnés (gratuits) pour juin 2008.

Oubliées les formules payantes

Défié par Google, et tirant des leçons de son expérience depuis deux ans, Microsoft passe donc au gratuit en simplifiant au maximum les formalités d’inscription. Office Live Small Business proposait plusieurs formules : Basic (gratuite), Essential et Premium. Cette nouvelle mouture gratuite (avec des options d’extension) est basée sur la formule Premium.

Nous constations de nombreux abandons pendant le processus d’enregistrement” reconnaît Clotilde de Mersan, responsable marketing d’Office Live chez Microsoft. À l’inscription, la carte bancaire n’est plus exigée, sauf lors du dépôt d’un nom de domaine (même gratuit) qui peut s’effectuer par la suite. Désormais, il suffit de renseigner un identifiant et un mot de passe, ou de passer par son identifiant Windows Live, pour s’enregistrer.

L’utilisateur peut essayer les services sans déposer de nom de domaine, Et choisir d’en déposer un par la suite. “Alors, la communication du numéro d’une carte bancaire permet de limiter fortement les risques les fraudes sur Internet. Par ailleurs, déposant un nom de domaine français en tant que personne physique pour ces abonnés, nous ne nécessitons aucun papier officiel de type SIRET ” précise Clotilde de Mersan.

Pas de pub visible pour les clients des abonnés

Le modèle économique repose sur la publicité, mais celle-ci s’affiche exclusivement sur les interfaces d’administration du site ou de la messagerie, mais ni sur le site Web, ni dans les e-mails de l’entreprise.

Pour faire connaître son activité, l’entreprise bénéficie de :

– un nom de domaine (gratuit la première année en .fr comme en .com,

– un outil de création de pages Web,

– une gestion de contacts avec un mini CRM (gestion de la relation clients) synchronisable avec Outlook.

Pour gérer son activité en ligne, la TPE accède à plusieurs applications collaboratives en ligne : gestion de projet, gestion collaborative, partage d’agenda, etc.

L’e-commerce complet dans moins d’un an

Au delà de ces services gratuits, Microsoft propose des options ou extensions payantes. Ainsi, le référencement du site Web est payant, l’espace d’hébergement de 50 Mo (ce qui est déjà suffisant à ce type de site) peut être étendu à 100 Mo pour 4 euros par mois, ou l’espace collaboratif pour 5 utilisateurs propose une extension à 11 euros par utilisateur et par mois. Enfin, la deuxième année, le nom de domaine est proposé entre 10 et 12 euros par an. Bien entendu, le trafic est illimité pour les e-mails comme pour le site Web.

Aux États-Unis, Office Live Small Business propose une solution “Full e-commerce” intégrant l’inventaire, le stock… Avec des options payantes comme des prestataires de livraison, de tracking, etc. L’offre devrait arriver en France dans les 12 mois, et Microsoft discute actuellement avec divers partenaires possibles.

Autre défi pour Microsoft, ces TPE passent souvent par un proche ou un collaborateur pour bâtir ces sites. Généralement, il s’agit d’informaticiens freelance, ou de formateurs en informatique. L’éditeur cherchera sans doute à communiquer avec cette population technique ou “power users“ pour leur expliquer comment générer de petits revenus récurrents avec Office Live Small Business. Toutefois, comment toucher une cible non structurée, multiforme, et ne disposant pas de relais institutionnels ?


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur