Microsoft : Steve Ballmer veut miser sur l’innovation

Régulations

Devant les étudiants de l’université de Stanford, le patron de Microsoft a rappelé que pour continuer de progresser, le géant du logiciel doit trouver de nouvelles idées !

Nous allons découvrir plus d’innovation dans les cinq prochaines années que nous n’en avons découvert dans la dernière décennie“, a déclaré Steve Ballmer, le patron de Microsoft, devant les étudiants de l’école de commerce de Stanford. Les relations de Steve Ballmer avec Stanford sont connues : il a intégré la prestigieuse école de commerce au début des années 80, mais au bout de sa première année d’études, il a rejoint Microsoft. Un ancien de l’université à la tête de la plus grande entreprise mondiale de logiciels ! “Pas mal pour une société dont les revenus sont passés de 23 milliards de dollars en 2000 à 40 milliards en 2004, avec sur le marché une capitalisation de 270 milliards de dollars“. “Un milliard de PC ont été vendus, Gartner estime que ce nombre va doubler en 2008. Ce que sera ce second milliard de PC dépend de nous. Durant les 20 ans qui ont suivi la création de Windows, nous sommes passés d’une interface utilisateur unique aux fondations de ce qui permet aux développeurs et ingénieurs de construire une informatique d’ubiquité“. En revanche, Steve Ballmer semble conscient des dangers qui guettent la firme dans l’avenir. “Si nous n’innovons pas suffisamment rapidement, si nous n’innovons pas suffisamment en grand, alors nous risquons de perdre l’opportunité de gagner. Et Steve Ballmer de rappeler le périmètre des investissements colossaux de Microsoft en matière de développement : le PC, les réseaux, le travail, le Web, le domicile, et la télévision. “Nous avons commencé à écorcher la surface. Les gens seront étonnés dans cinq ans de découvrir combien il sera facile de rechercher dans ces différents domaines. L’éditeur continuera d’investir sur les programmes de communication, les logiciels de collaboration, ainsi que sur l’utilisation de la voix sur IP, qui sera beaucoup plus que la simple réduction des coûts de communications téléphoniques. Et pour cela, Microsoft entend encourager les partenariats, l’interactivité entre les systèmes hétérogènes, à l’exemple des relations productives établies avec SAP. Le projet de Microsoft est donc très clair : continuer d’expérimenter différentes choses, attirer les plus grands cerveaux, et compter sur la chance. “Nous voulons créer un nouveau monde numérique pour amener les gens ailleurs. Nous voulons faire profiter de toutes ces expériences partout où vous le souhaitez, dans n’importe quelle pièce de votre maison“. Mais surtout, Steve Ballmer n’a pas caché qu’il ambitionnait de découvrir parmi les étudiants de Standford les prochains à Sergueï Brin et Larry Page – les fondateurs de Google- mais qui seront intégrés dans les équipes de l’éditeur. Enfin, le patron de Microsoft a rappelé qu’il ne souhaitait pas ralentir son investissement personnel dans la société, et que l’époque de se retirer n’interviendra pas avant 12 ans au moins. “Ce sera lorsque le plus jeune de mes fils sortira diplômé d’une grande école“.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur