Mission lunaire accomplie pour SMART-1

Régulations

Le vaisseau spatial européen SMART-1 s’est écrasé dimanche sur la Lune, comme prévu, marquant la fin d’une mission courronée de succès

Le crash de SMART-1 (

Small Mission for Advanced Research and Technology) sur la Lune vient couronner de succès une longue mission de 3 ans dont les retombées pourraient être importantes pour les futures missions spatiales.

Parti de Kourou en septembre 2003, propulsé dans l’espace par Ariane 5, la mission de l’ESA (European Space Agency) était double : tester la propulsion ‘ion’ et explorer la composition de la Lune par un ensemble d’outils photographiques de pointe.

La mission ne devait initialement durer que 6 mois, mais elle s’est prolongée de 16 mois autour de la Lune, où SMART-1 a glané une quantité importante d’informations.

Le vaisseau devait s’écraser dans le lac Excellence afin d’en étudier la composition par l’analyse du flash généré par l’explosion, mais des changements dans sa programmation ont déporté son crash d’un demi-kilomètre. Les télescopes ont cependant pu observer un flash blanc à la surface de la Lune.

Quant à la propulsion ‘ion’, cumulée à une nouvelle technologie de pilotage automatique, elle s’est traduite par une consommation de carburant de 60 litres durant la durée de la mission (3 ans). Un véritable succès, cette propulsion particulièrement économique devrait équiper les prochaines missions spatiales, dont l’exploration de Mercure.

60 litres durant 3 ans, à faire rêver les automobilistes?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur