MIX08 : Internet Explorer 8 est disponible en version beta

Logiciels

Plus respectueux des standards, Internet Explorer 8 est une véritable révolution pour Microsoft. Mais comment se place-t-il face à la concurrence ?

Comme nous l’avions annoncé , la version beta 1 d’Internet Explorer 8 (IE8) a été dévoilée lors de la MIX08 conference (le rendez-vous développeurs de Microsoft). Elle est téléchargeable par tout utilisateur (contrairement à ce qui a été dit auparavant) possédant une licence de Windows XP, Windows Vista ou Windows Server 2003. Notez que les incarnations 32 bits et 64 bits de ces systèmes d’exploitation sont toutes deux supportées. Suivant les versions, la taille du téléchargement variera entre 11 Mo et 28,9 Mo.

Attention cependant. Il s’agit d’une version beta, et non pas d’un outil prêt pour un usage en production. Nous vous conseillons donc vivement d’effectuer vos tests sur une machine (éventuellement virtuelle) ne contenant aucune donnée critique. De fait, chez certains utilisateurs, le système est devenu totalement inutilisable. Sur notre configuration de test les « Raccourcis Internet » placés sur le disque provoquaient un plantage d’Explorer (le navigateur par défaut du PC étant Firefox). La désinstallation d’IE8 et les passages successifs d’IE7 puis de Firefox comme navigateurs par défaut, ont résolu ce problème.

Peu de réelles nouveautés

Par défaut, Internet Explorer 8 utilise un moteur de rendu très respectueux des standards (nous allons y revenir). Vous pouvez cependant basculer à tout moment vers celui d’IE7. Les outils destinés aux développeurs sont la seconde nouveauté de cette version. L’interface est spartiate mais riche en fonctionnalités : affichage du code HTML, des styles, de la disposition des éléments, des scripts (avec debugage, surveillance des variables, définition de points d’arrêts…). Il est même possible de basculer – à la volée – entre les moteurs de rendu d’IE5, IE7 et IE8 (qu’est devenu celui d’IE6 ?). Cette partie est donc particulièrement complète.

ie2.jpg

Autre nouveauté, la gestion des modules complémentaires et des favoris est nettement plus conviviale. Un système d’alertes facilite également le suivi des pages dynamiques (Webslices). Mais n’est-ce pas redondant avec les flux RSS intégrés dans de nombreux sites ? Activities permet aux balises d’afficher directement du contenu comme un plan, la météo du jour, etc. Enfin, le filtre anti-pishing est amélioré.

ie1.jpg

IE8 respecte-t-il vraiment les standards ?

Nous avons souhaité réaliser une rapide évaluation des capacités du nouveau moteur de rendu, en le confrontant aux tests Acid . Pour ce faire, nous l’avons comparé à Internet Explorer 7.0.5730.13, Firefox 2.0.0.12, Opera 9.26 et les tous nouveaux Safari 3.0.4 et Firefox 3.0 beta 3. Premier constat, le test Acid1 passe bien sous tous les navigateurs. Mais cela n’a rien d’étonnant : il faut en effet remonter à IE5 pour voir ce test échouer.

Concernant le test Acid2, Safari, Opera et Firefox 3 le passent sans soucis. IE7 échoue lamentablement. IE8 et Firefox 2 ratent ce test de peu. Contrairement à ce qui avait été annoncé, Internet Explorer 8 ne passe donc pas encore le test Acid2, quoiqu’il fasse mieux que Firefox 2 en la matière.

Le test Acid3 est plus intéressant. Safari, Opera et Firefox 2 obtiennent des scores respectifs de 39, 46, 50, avec – systématiquement – un rendu, assez curieux. IE7 s’écroule avec un note de 12 et un rendu de la page réellement très mauvais. IE8 ne fait guère mieux, avec seulement 17 points. Le rendu est cependant plus proche de la réalité qu’avec les navigateurs précédemment cités. Bref, le score est médiocre, mais visuellement le résultat est encourageant. Au final, le grand vainqueur est sans conteste Firefox 3, avec une note de 59 et un rendu plus que correct de la page. À noter, le moteur de rendu IE7 intégré à IE8 est une version plus avancée que celle utilisée par l’actuel IE7, comme en témoigne le score Acid3, qui passe alors à 14. Les développeurs devront donc faire attention : IE8 en mode IE7 n’est pas l’équivalent d’IE7.

ie3.jpg

IE8 se conforme nettement mieux aux standards en vigueur ; nous avons pu le constater de visu. Dans la pratique les choix de Microsoft sont cependant parfois curieux : l’éditeur adopte certains éléments provenant de l’HTML 5 et des CSS 2.1, mais toujours pas le standard SVG.

Le résultat est clairement d’un bon niveau face aux navigateurs Internet concurrents. Mais c’est là le problème : il n’est « que » du même niveau. Safari et Opera restent devant, d’une courte tête, et le moteur de rendu de Firefox 3 enterre littéralement celui de ce nouveau venu.

Acid3 et Silverlight 2.0 Deux sorties sont également à noter. Tout d’abord celle de la version finale du test Acid3, dont il est question dans cet article. L’Acid1 se focalise sur les CSS1 et l’Acid2 sur les CSS2. L’Acid3 regroupe cent tests, concernant le support DOM (Document Object Model) et ECMAScript, avec des pointes de CSS2 et CSS3.Dans un autre registre, Silverlight 2 beta 1 est également disponible sur ce site. Il s’agit maintenant d’un véritable sous ensemble de .NET. Son support, auparavant limité au seul langage JavaScript, est aujourd’hui étendu à tous les compilateurs conçus pour .NET. Le greffon est disponible pour Windows (Internet Explorer et Firefox) et Mac OS X (Safari et Firefox).

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur