MMS 2012 : Brad Anderson (Microsoft) « Ne soyez pas effrayés par le cloud »

Cloud

Rencontre avec Brad Anderson, vice-président de la division Management & Security de Microsoft, qui au cours de notre entretien est revenu sur les annonces et la stratégie de Microsoft autour du cloud et de System Center 2012.

Spécial Microsoft Management Summit MMS 2012

Après avoir évoqué le succès de MMS, l’importance des réseaux, et être venu au contact des communautés dédiées aux technologies Microsoft, Brad Anderson, le chef d’orchestre de cette manifestation, est revenu pour nous sur les annonces et la stratégie de Microsoft sur le cloud et sa gestion.

« Notre message clé, c’est ne soyez pas effrayé par le cloud et regardez qu’elle est notre stratégie et comment nous permettons à tous de travailler ensemble ». La stratégie Private Cloud de Microsoft, qui associe Windows Serveur 2012 et System Center 2012, est emblématique de la volonté de l’éditeur de rendre le cloud computing accessible dans sa déclinaison cloud privé.

VMware comme cible

« Le Microsoft Private Cloud est la solution la plus efficace, la plus accessible, et la moins chère, renchérit-il. Nous aidons les entreprises à disposer de leur propre cloud dans leur propre datacenter. Et avec un prix unique par serveur, nous sommes au dixième du prix d’un VMware. »

Brad Anderson, vice-président de la division Management & Security de Microsoft

Décidément, le géant de la virtualisation est dans le collimateur de Microsoft… qui dispose, selon Brad Anderson, d’une arme redoutable pour affronter son concurrent : App-V. La solution de virtualisation d’applications Application Virtualization, qui transforme les applications en services virtuels, « offre la capacité de gérer, d’upgrader et de contrôler des applications indépendamment du reste, de séparer l’infrastructure des applications tout en maintenant un service en continu. VMware n’a pas de solution du niveau d’App-V. »

Par ailleurs, si Brad Anderson souligne les progrès réalisés par Microsoft sur le stockage des données, et sur le rôle de Azure pour le PRA et la couverture des pics de consommation des ressources du datacenter, il restera vague quant à la capacité de System Center 2012 à migrer des machines virtuelles… « en cours de développement » !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur