Mobiles: les ventes mondiales sont au beau fixe

Régulations

Pour le troisième trimestre consécutif, le marché mondial des mobiles affiche un taux de croissance à deux chiffres

L’année 2002, qui s’était caractérisée par un repli important du marché des mobiles, semble définitivement oubliée. Car depuis le deuxième trimestre 2003, les ventes repartent de plus belle. Et le troisième trimestre affiche un vrai record: +23% à 132 millions d’unités selon le cabinet Strategy Analytics.

Il s’agit du troisième trimestre consécutif à la hausse observé par le cabinet qui, néanmoins, comptabilise les portables vendus aux distributeurs et non pas aux clients finaux. Prévisions en hausse Plusieurs raisons expliquent ce bond en avant. Il y a d’abord la croissance enregistrée par les pays émergents qui pèsent désormais près de 40 à 50% des ventes mondiales. Il y a ensuite le succès des mobiles multimédias avec appareil-photo intégré. Enfin, les opérateurs semblent accentuer leurs politiques de subventions. Conclusion, Strategy Analytics prévoit désormais pour 2003 une croissance du marché de 15% à 492 millions d’unités -une vision partagée par la plupart des constructeurs qui ont revu leurs estimations à la hausse. Ils annoncent de bonnes ventes pour le troisième trimestre. Nokia toujours dominateur

Le constructeur finlandais affiche une part de marché de 34,5% contre 37% au deuxième trimestre, mais cette part progresse par rapport au troisième trimestre 2002.

Motorola tient sa position de challenger avec une part de 15,3% contre 14,2% un trimestre plus tôt. Le sud-coréen Samsung progresse aussi: 11,4% contre 10,8%. Viennent ensuite Siemens (8,7%) et LG (5,8%) qui prend la place de cinquième à Sony-Ericsson pourtant en forme avec des ventes en forte hausse: sa part de marché passe de 5,4% à 6% en un trimestre. Les autres constructeurs possèdent 24,3% du marché.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur